Promotions trompeuses, contrefaçon: la part d'ombre du Black Friday

Share

C'est la députée non-inscrite et ancienne ministre de l'Écologie Delphine Batho qui porte cette mesure.

Les députés veulent intégrer les campagnes de promotion du Black Friday aux "pratiques commerciales agressives"?

Des marques surfent aussi sur la tendance pour contrecarrer le Black Friday. Mais il ne s'appliquera pas, vendredi, au Black friday, manifestation commerciale importée des États-Unis et qui suscite souvent une frénésie d'achats.

" Merci à tous les collègues qui ont voté pour ", s'est félicitée la député écologiste deux-sévrienne, Delphine Batho, tard dans la soirée ce lundi soir, après l'adoption d'un amendement contre le Black Friday, en Commission Développement durable.

"Avec les fêtes de fin d'année puis les soldes, les mois de décembre et janvier sont traditionnellement clés dans le commerce", et particulièrement "un an après le début du mouvement des gilets jaunes" qui avait pénalisé la consommation l'hiver précédent, a-t-il poursuivi dans un communiqué.

Des actions sont prévues un peu partout en France ce vendredi pour dénoncer "la grande braderie de la planète" sous le slogan "Block Friday". "Nous ne sommes pas aux Etats-Unis, indique-t-elle, nous avons un autre rapport à la consommation". Les jeunes militants de Youth for climate promettent "une grosse action de désobéissance civile" dans Paris.

Share