Nouvelles accusations contre Christian Quesada, star des jeux télé — Pédopornographie

Share

Le champion des "12 Coups de midi!" est incarcéré et mis en examen depuis le 27 mars pour "corruption de mineurs" et "détention et diffusion d'images à caractère pédopornographique".

Jusqu'ici, toutes les demandes de remise en liberté de celui qui a compté 192 victoires dans l'émission de télé et qui a amassé 809 000 euros ont été refusées. "Ce sont des jeunes femmes qui se sont manifestées après la médiatisation de la première affaire, explique Christophe Rode, le procureur de Bourg-en-Bresse (Ain)".

Rebondissement dans l'affaire Christian Quesada, un habitant de l'Ain rendu célèbre pour sa participation à des jeux télévisés. Des vérifications doivent encore être effectuées par les enquêteurs. Selon ses nouvelles plaignantes, qui étaient mineures au moment des faits, un homme mature se faisait passer pour un adolescent durant de longs échanges sur les réseaux sociaux afin d'obtenir des photos ou des vidéos intimes avant de se montrer en masturbant.

Ces nouvelles révélations arrivent alors que le suspect a fait une deuxième demande de mise en liberté qui sera examinée ce jeudi matin par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Lyon. Christian Quesada aurait notamment demandé sur internet à une adolescente de se dénuder, en se faisant passer pour un mineur.

Selon une source proche du dossier au Parisien, "certaines plaignantes ont gardé des traces de ces échanges". Mais il est pour le moment difficile de savoir si c'est bien Christian Quesada, car la personne qui a abordé ces jeunes filles ne filmait pas son visage...

Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Bourg-en-Bresse, afin de tenter de déterminer l'origine de ces troublants messages. Mais Christian Quesada s'était aussi illustré dans d'autres jeux télévisés comme "Des chiffres et des lettres". Le cas échéant, le procureur pourrait élargir l'information judiciaire ouverte en mars dernier. Sollicité par nos confrères, l'avocat de Christian Quesada n'a pas souhaité s'exprimer.

Share