Puissant séisme en Albanie, au moins un mort

Share

Le bilan provisoire, lui, est de d'au moins 18 morts et des centaines de blessés.

Cette carte de l'Institut d'études géologiques des États-Unis ( USGS ) montre la localisation de ce tremblement de terre.

L'une d'entre elles est un homme d'une cinquantaine d'années: paniqué, il s'est tué en sautant de son immeuble.

"Les dégâts sont considérables", a déclaré Albana Qajahaj, porte-parole du ministère de la Défense. Les dégâts sont importants et des habitants sont piégés sous les ruines des immeubles effondrés, notamment dans les villes de Thumane, au nord de Tirana, et de Durrës, sur la côte. Plusieurs corps ont été extraits des ruines à Durres, où un hôtel s'est écroulé et d'autres immeubles ont été sérieusement endommagés. "On entend des voix, Dieu seul sait", raconte-il à l'AFP, la voix étreinte par l'angoisse et les mains tremblantes. Au moins 150 personnes légèrement blessées se sont présentées à l'hôpital à Tirana et Durrës, selon la ministre albanaise de la Santé, Ogerta Manasterliu.

Arben Allushi dit à l'AFP, les larmes au yeux, que sa femme et sa nièce se trouvaient dans l'immeuble. Quelque 1900 policiers ont également été déployés.

De nombreux immeubles se sont effondrés et des habitants cherchent encore désespérément des survivants dans les décombres. Les écoles étaient fermées.

Selon le centre américain de veille géologique (USGS), le tremblement de terre s'est produit peu avant 4 h, à dix kilomètres au nord-ouest de la ville côtière de Shijak, Sa profondeur est de 10 km, selon le Centre sismologique euroméditerranéen. Ces experts assisteront les équipes d'intervention, notamment dans la recherche et le sauvetage des victimes ensevelies, la vérification de la structure des bâtiments touchés et la clarification des besoins humanitaires.

La première secousse a été ressentie à travers les Balkans, à Sarajevo (près de 400 km), en Bosnie-Herzégovine, ou encore à Novi Sad (près de 700 km), en Serbie, selon les médias et les alertes publiées par des habitants sur les réseaux sociaux. Un sismologue albanais, Rrapo Ormeni, a expliqué à la télévision locale qu'il s'agissait du plus puissant séisme survenu dans la région de Durrës depuis 1926. Le tremblement de terre serait l'un des plus puissants enregistrés dans les Balkans depuis des décennies, estime France Inter.

Share