Le pape François est arrivé au Japon, porteur d’un message antinucléaire

Share

Un fervent défenseur de la lutte contre le nucléaire, le pape François, a lancé son message: les armes nucléaires doivent être abolies à Nagasaki et à Hiroshima, les deux villes japonaises dévastées par les bombardements atomiques de la Deuxième Guerre mondiale. monde à souffrir ainsi. Il arrivera par l'aéroport de Tokyo par le biais d'un avion spécial dans la soirée, et se rendra Nagasaki le lendemain matin. Il ne s'est guère attardé sur le tarmac, alors qu'il devait prononcer à 18h30 heure locale un premier discours devant des évêques à la nonciature apostolique de Tokyo, la représentation du Vatican au Japon.

Agé de 82 ans, le souverain pontife a déjà maintes fois exprimé sa fascination pour le Japon où il souhaitait se rendre en tant que missionnaire dans sa jeunesse, un projet auquel il avait dû renoncer après une opération à un poumon.

Le temps fort de son séjour sera une journée marathon dimanche à Nagasaki (sud-ouest) puis Hiroshima (ouest), où il y a 74 ans des bombes atomiques américaines firent respectivement 74.000 morts et 140.000 morts. "Employer les armes nucléaires est immoral", avait-il déclaré dans une vidéo adressée en début de semaine aux Japonais.

Sur plus de 1,3 milliard de catholiques recensés dans le monde, l'Asie compte seulement 145 millions de baptisés (3,28% de la population). A peine 440 000 Japonais sont de confession catholique, sur une population totale de 126 millions d'habitants. De la même façon, beaucoup de Japonais adoptent aussi des éléments chrétiens, en célébrant par exemple Noël ou en se mariant dans une chapelle sans motif religieux. Sur l'archipel, c'est Saint François-Xavier qui avait introduit le christianisme en 1549.

Évangélisée par des missionnaires européens à partir du XVIe siècle, la Thaïlande "est confrontée à la même situation que d'autres pays du monde, à savoir une crise de vocations en décroissance", reconnaît l'évêque Joseph Pradhan Sridarunsil. "Je n'ai jamais connu mon grand-père qui est mort le jour de la bombe", a-t-il confié.

Quelque 400 000 personnes ont perdu la vie à Hiroshima et à Nagasaki, soit instantanément, soit plus tard, à la suite de maladies causées par des radiations ou de blessures après le largage de deux bombes par les États-Unis alors qu'ils cherchaient à mettre fin à la Seconde Guerre mondiale en août 1945.

Le pape doit par ailleurs rencontrer lundi à Tokyo des victimes du "triple désastre" du 11 mars 2011 au Japon: le séisme, le tsunami et la catastrophe nucléaire de Fukushima.

Bangkok, Thaïlande | AFP | vendredi 21/11/2019 - Le pape François a encouragé vendredi l'Église catholique de Thaïlande -pays majoritairement bouddhiste- à ne "pas avoir peur" d'adapter son discours à la culture locale pour attirer de nouveaux fidèles, particulièrement des jeunes obsédés par le consumérisme et la technologie.

Accompagné tout au long de son séjour par sa cousine missionnaire en Thaïlande depuis plus de 50 ans, le pape a aussi appelé au respect des "enfants et des femmes exposés à la prostitution", un message fort dans une région où l'exploitation sexuelle, notamment des plus jeunes, est encore très répandue. Cette tournée asiatique est le 32e déplacement à l'étranger du pape François.

Share