La NASA trouve du sucre extraterrestre sur une météorite

Share

L'équipe a découvert les sucres en analysant des échantillons en poudre de météorites au moyen de la spectrométrie de masse par chromatographie en phase gazeuse, qui trie et identifie les molécules en fonction de leur masse et de leur charge électrique. Une révélation loin d'être anodine, puisqu'elle apporte une pierre à l'édifice de notre compréhension des origines de la vie sur la planète bleue. On sait donc désormais que les astéroïdes sont animés par des réactions chimiques produisant l'ensemble des ingrédients de la vie. Dans les Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) ce 18 novembre, des scientifiques viennent confirmer ces hypothèses.

L'analyse isotopique des sucres découverts dans les météorites a confirmé qu'ils provenaient bien de l'espace, et non de la Terre.

D'après un communiqué de la NASA, plusieurs météorites ont été analysées. Elles dataient néanmoins de plusieurs milliards d'années.

Des sucres indispensables à la vie sur Terre, venus tout droit de l'espace. Sans succès. Cette fois-ci, ils ont utilisé une méthode d'extraction différente, en utilisant de l'acide chlorhydrique et de l'eau. Ils prévoient également de déterminer si les molécules de sucre extraterrestres ont une orientation privilégiée gauche ou droite. Mais la découverte la plus significative était celle du ribose.

Le ribose joue un rôle important dans notre biologie humaine, notamment dans les ARN. Ces molécules, qui possèdent de très nombreuses fonctions dans la cellule, sont en effet constituées par un assemblage de "ribonucléotides".

Les chercheurs ont trouvé du ribose, de l'arabinose et du xylose sur ces deux météorites dites primitives (n'ayant pas changé depuis la formation du système solaire): NWA 801, tombée en 2001 en Amérique du Nord, et Murchison, écrasée en Australie en 1969. "Il est remarquable qu'une molécule aussi fragile que le ribose puisse être détectée dans un matériau aussi ancien", s'étonne le co-auteur de l'étude de la NASA, Jason Dworkin.

Les météorites, à l'origine de la vie?

Une importante découverte dont Yoshihiro Furukawa, directeur de l'étude, s'est enthousiasmé: " Le sucre extraterrestre pourrait avoir contribué à la formation d'ARN sur la Terre prébiotique, ce qui pourrait avoir conduit à l'origine de la vie ". Cette dernière a longtemps été considérée comme le "gabarit de toute vie". Mais l'ARN aurait des capacités supplémentaires. Elle copie les instructions génétiques de la molécule d'ADN (acide désoxyribonucléique) pour ensuite les transmettre à des usines moléculaires.

Share