Amazon détruit plus d'emplois en France qu'il n'en crée, fustige Mounir Mahjoubi

Share

Entre mai 2017 et mars 2019, Mounir Mahjoubi a été secrétaire d'État chargé du numérique pour Emmanuel Macron. La société "les remplacera demain par des machines autonomes", ce qui pourrait augmenter davantage la productivité de la plateforme et aboutir à détruire plus d'emplois dans les commerces traditionnels, redoute Mounir Mahjoubi. "Leurs achats sur Amazon pèsent sur l'emploi national alors que cette entreprise maintient sous pression ses salariés pour dégager une productivité singulièrement élevée", a estimé M. Mahjoubi dans le communiqué de presse présentant la note. "Consommer est aussi un acte citoyen et politique", rappelle l'ex-secrétaire d'État au Numérique, pour qui "les internautes doivent cliquer en connaissance de cause". " Par nos choix de consommation, par nos clics, militons pour qu'Amazon devienne plus humaine", a-t-il ajouté, une semaine avant le " Black Friday ", ces soldes venus des Etats-Unis.

Sollicité, Amazon n'a pas souhaité nous commenter. Chaque nouvel emploi généré par la firme de Jeff Bezos supprimant en moyenne 2,2 emplois aux alentours. La plate-forme peut également être créditée de 7 600 emplois équivalents temps plein (indiqués par le sigle ETP dans le document) chez les vendeurs tiers en France. Pour le dire autrement, pour un emploi créé chez Amazon, le commerce de proximité perd 2,2 emplois. Le calcul se base sur les chiffres de l'INSEE.

" Pour une création d'emploi" chez Amazon en France, il y a " 1,9 emploi perdu dans les commerces traditionnels", ajoute-t-il.

Cette accusation repose sur des estimations d'activités en 2018.

Mounir Mahjoubi at lift conference 7 Jul 2011.

Pour proposer une alternative, l'ancien candidat à la mairie de Paris va lancer "la seconde édition du Noël des PME", il a créé "un annuaire d'entreprises locales, maîtrisant leur impact social et environnemental auprès desquelles les Français peuvent réaliser leurs achats".

Share