Restitution du sabre d'El Hadj Oumar Tall — France / Sénégal

Share

La remise a donné lieu à un moment solennel au cours duquel Edouard Philippe, premier ministre français, et Macky Sall, président du Sénégal, ont échangé dans une logique de dialogue véritable, de coopération et de respect mutuel d'une histoire partagée.

Ainsi le Premier ministre français, Edouard Philippe arrivé la veille dans la capitale sénégalaise est accompagné d'une forte délégation composée entre autres du ministre de l'Europe et des Affaires Étrangères, Jean-Yves Le Drian, de la ministre des Armées, Florence Parly, du ministre de la Culture, Franck Riester, du ministre de l'Éducation Nationale et de la Jeunesse, Jean-Michel Blanquer et des chefs d'entreprise. Le sabre a été remis au Khalif Général des Tidianes Serigne Babacar Sy Mansour et à la famille omarienne.

Le sabre reçu par le ministre de la Culture et de la Communication sera mis à la disposition du Musée des civilisations noires, a-t-on appris du service protocolaire de la présidence de la République. "Ils défient le temps à travers leurs œuvres" dit le président sénégalais. De sa charge émotionnelle, parce qu'un sabre est plus qu'une arme.

Le sabre en question "fut fabriqué à Klingenthal dans le Bas-Rhin et comporte une lame française de sabre d'officier d'infanterie modèle 1821, dite +à la Montmorency+ ".

" Le sabre qui nous réunit ici est infinement plus prestigieux que celui que je possède, c'est celui d'un grand conquérant, celui d'un guide spirituel ... le sabre d'un fondateur d'empire, l'empire toucouleur qui comprenait la Guinée, le Mali, le Sénégal actuel, c'est le sabre d'un érudit", a-t-il dit".

Toutefois, d'autres versions contestent la paternité de ce sabre à El Hadj Oumar et l'attribuent exclusivement à son fils Ahmadou Tall.

En visite à Ouagadougou le 28 novembre 2017, Emmanuel Macron avait souhaité que "d'ici cinq ans les conditions soient réunies pour des restitutions temporaires ou définitives du patrimoine africain en Afrique". "Voici que les descendants d'anciens belligérants se retrouvent et sympathisent comme pour signer définitivement la paix des braves", a dit le président sénégalais.

Share