Suède : la justice abandonne les poursuites pour viol contre Julian Assange

Share

Ouverte en 2010, l'enquête visant le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, accusé en Suède de viol, a été abandonnée, a annoncé la procureur en chef adjointe Eva-Marie Persson.

"J'ai convoqué cette conférence de presse pour annoncer ma décision de classer sans suite l'enquête [visant Assange]", a annoncé la procureure en chef adjointe, Eva-Marie Persson.

"Après avoir procédé à une évaluation complète de ce qui est apparu au cours de l'enquête préliminaire, j'ai estimé que la preuve n'était pas assez solide pour constituer le fondement du dépôt d'un acte d'accusation", a-elle ajouté.
Le fondateur de Wikileaks nie les accusations depuis le premier jour.

Agée d'une trentaine d'années à l'époque des faits en août 2010, la plaignante suédoise accusait l'Australien de l'avoir violée pendant qu'elle dormait et sans préservatif, alors qu'elle lui avait refusé tout rapport non protégé à plusieurs reprises.

Julian Assange, qui avait rencontré la jeune femme à Stockholm lors d'une conférence, a toujours nié les faits de viol, et soutient qu'elle était consentante et avait accepté de ne pas utiliser de préservatif, dénonçant une manoeuvre destinée à le remettre à la justice américaine. Les faits seront prescrits le 17 août 2020 comme l'indique la loi suédoise.

L'enquête suédoise avait été classée une première fois en 2017 faute d'entrevoir la sortie du mis en cause de l'ambassade équatorienne avant la prescription des faits, mais rouverte en mai dernier après son interpellation par la police britannique le 11 avril.

Actuellement détenu à Londres, le lanceur d'alerte risque l'extradition vers les Etats-Unis.

Julian Assange est-il sorti d'affaire en Suéde. Il encourt une peine allant jusqu'à 175 ans d'emprisonnement aux Etats-Unis, qui lui reprochent d'avoir mis en danger des certaines de leurs sources au moment de la publication, en 2010, de 250 000 câbles diplomatiques et d'environ 500 000 documents confidentiels portant sur les activités de l'armée américaine en Irak et en Afghanistan. L'audience sur la demande d'extradition doit se tenir en février.

Les accusations de viol à l'encontre de Julian Assange ne donneront lieu à aucune procédure judiciaire en Suède, mais le fondateur de WikiLeaks n'en a pas pour autant terminé avec les ennuis judiciaires.

Share