Poulidor a eu droit à un dernier hommage

Share

C'est sûr, ça fait un grand vide", soupirait Bernard Thévenet, vainqueur de deux Tours de France, saluant un champion " connu de façon intergénérationelle. "Connu par des milliers de gens qui ne l'ont pas vu sur un vélo!" Ses trois petits-enfants, dont le double champion du monde néerlandais de cyclo-cross Mathieu van der Poel, déposeront des bougies sur le cercueil. Certains à vélo, d'autres venus de plus loin.

Des anciens vainqueurs du Tour de France, Bernard Hinault et Bernard Thévenet, ont porté le cercueil de l'éternel second, au son des accordéons qu'il affectionnait tant. 400 à 500 personnes ont ensuite pris place pour une cérémonie religieuse mêlant accordéon, évangiles et un hommage du directeur du tour de France Christian Prudhomme. A l'intérieur, dans le choeur, ont été accrochées deux grandes images - une photographie et une peinture - du champion aux prises avec ses deux rivaux historiques, Jacques Anquetil lors d'un duel mythique des deux hommes au sommet du Puy-de-Dôme, et Eddy Merckx. Tous ont loué la "simplicité" du coureur, traitant puissants et simples supporters de la même manière. C'est là que nous a quitté l'ancien champion cycliste mercredi dernier à l'âge de 83 ans.

Outre son palmarès exceptionnel, huit fois sur le podium final du Tour entre 1962 et 1976 sans avoir jamais porté une fois le maillot jaune, "Poupou" jouissait d'une immense popularité par "son humilité et sa simplicité qui le rendaient encore plus grand", a rappelé M. Darbon.

Quatre à cinq mille personnes ont fait le déplacement pour rendre hommage à " Poupou ". Il a tant fait pour la notoriété de Saint-Léonard. " On veut vraiment que ce soit joyeux, à l'image de Raymond", a ajouté Luc Leblanc, champion du monde 1994, proche depuis l'enfance du plus populaire des cyclistes français.

A l'entrée de Saint-Léonard, une grande banderole au-dessus de la route " Merci Poupou " avec photo de Poulidor, salue les visiteurs de ce bourg qui compte aussi une avenue et un stade au nom du champion. Dans cette ville de 5 000 habitants, le camping a été exceptionnellement ouvert pour accueillir les camping-cars, les autorités attendant la venue de nombre d'admirateurs, " même du Japon", selon M. Leblanc.

Après la cérémonie, le cortège doit traverser Saint-Léonard pour un dernier salut, avant la crémation prévue dans l'intimité dans l'après-midi.

Un hommage sera également rendu au champion à l'occasion du passage du Tour de France dans la commune, le 9 juillet prochain, lors de la 12e étape. Le Tour était déjà passé deux fois dans le village, en 2004 pour un départ d'étape puis en 2016 pour les 80 ans de Poulidor.

Share