Berrettini bat Thiem en attendant Djokovic-Federer — Masters

Share

Dans le tournoi de double, la paire tête de série N.2 composée du Polonais Lukasz Kubot et du Brésilien Marcelo Melo a arraché son ticket pour les demi-finales des mains de la paire N.4 américano-britannique Rajeev Ram/Joe Salisbury 6-7 (5/7), 6-4, 10-7, alors que le Croate Ivan Dodig et le Slovaque Filip Polasek (N.8) ont remporté une victoire pour l'honneur 7-6 (4), 6-4 contre le Sud-Africain Raven Klaasen et le Néo-Zélandais Michael Venus (N.5), déjà qualifiés. Djokovic, deuxième tête de série à Londres, avait alors sauvé deux balles de championnat avant de l'emporter.

L'affaire n'a duré qu'une heure 13 minutes et s'est soldée par un bris de service à zéro contre Djokovic. Victime d'une petite alerte au coude à Londres face à Roger Federer, le Serbe qui est arrivé aujourd'hui (dimanche) à Madrid s'est entraîné normalement sur le court central madrilène sous les yeux de son capitaine, Nenad Zimonjic. "Ça a été une performance magique". L'Espagnol, en lutte pour la place de N.1 mondial en fin de saison avec Novak Djokovic, a perdu son premier match contre Zverev, tenant du titre. Pete Sampras a réussi un record six fois. Dans le premier set, c'est le Serbe qui a pris les commandes en premier, en brekant à 2-1, mais l'Autrichien a égalisé dans la foulée en le débreakant blanc (3-3). "Je ne suis pas satisfait de la façon dont j'ai terminé la saison".

"L'enjeu était grand et je pense avoir bien répondu". Et au final, cétait lune de ces soirées où tout fonctionne comme tu lespérais. Le Suisse devra donc s'appuyer sur les statistiques de sa dernière victoire face à Djokovic.

Plus tôt, l'Italien Matteo Berrettini a eu raison de Dominic Thiem.

Dans le deuxième set, un seul break, pour se porter à 4-2, a suffi à Berrettini (6-3). Les deux hommes ont d'ailleurs converti toutes les balles de bris qu'ils ont obtenues de leur adversaire, une pour Thiem et deux pour Berrettini.

Il s'agissait d'une première victoire en trois matchs dans le groupe Bjorn Borg pour Berrettini et d'un premier revers pour Thiem, qui n'a pas présenté le même niveau de jeu que dans ses victoires face à Novak Djokovic et à Roger Federer. Ce dixième affrontement entre les deux joueurs (6-3 pour Djokovic avant ce match, mais seulement 1-0 en salle) a tenu toutes ses promesses, du premier au dernier point, avec des échanges à rallonges et des coups souvent très justes.

Il avait même repoussé aisément une balle de set à 5-6, sur la première balle de break de la partie, mais il a ensuite eu un trou d'air fatal au bris d'égalité puis dans le premier jeu de la seconde manche sur son service.

"Ça a été une super semaine, a dit l'Italien. [.] C'est fou tout ce qui s'est passé".

Share