Opération boursière géante à Hong Kong, en plein chaos politique — Alibaba

Share

Coté à Wall Street depuis 2014, le groupe fondé par Jack Ma en 1999, a entamé une tournée de présentation pour attirer les investisseurs institutionnels et des particuliers.

Ce dernier a également tenu à adresser un message rassurant à Hong Kong, après cinq mois de manifestations de plus en plus violentes contre l'emprise jugée croissante du régime communiste sur le territoire autonome. Si la demande est forte, le groupe prévoit de proposer 75 millions de titres supplémentaires ce qui lui permettrait de récolter jusqu'à 13,8 milliards de dollars.

"Pour une jeune entreprise qui n'a que 20 ans, c'est un nouveau départ", a assuré dans une lettre aux investisseurs, Daniel Zhang, le PDG du groupe. En cette période de changements, nous continuons à croire que l'avenir de Hong Kong reste resplendissant. "Nous espérons contribuer, à notre manière, à l'avenir de Hong Kong", a-t-il ajouté pour expliquer la décision prise par la firme de ne pas différer son IPO pour le moment. À l'époque, rappelle son PSG, le groupe avait écarté "avec regret " une cotation à Hongkong. Cette fois, Alibaba offre jusqu'à 575 millions d'actions aux investisseurs au prix unitaire maximum de 188 dollars de Hong Kong, soit un total de 13,8 milliards de dollars US ou 12,5 milliards d'euros.

Ce montant est inférieur aux dernières estimations: le quotidien de Hongkong South China Morning Post, propriété d'Alibaba, annonçait mercredi que le groupe prévoyait de lever jusqu'à 15 milliards de dollars US, soit la plus grosse introduction en Bourse dans l'ex-colonie britannique depuis 2010. Une bonne nouvelle pour la ville de Hong Kong puisqu'en 2014, Alibaba avait alors préférait la bourse de New York à Hong Kong et avait récolté 25 milliards de dollars.

Ce feu vert intervient après que la Bourse de Hong Kong a modifié les règles afin d'autoriser une cotation dans deux bourses différentes. Il est considéré comme l'une des plus grandes fortunes de Chine. La Chine vient d'ailleurs de créér un nouveau listing technologique à la Bourse de Shanghai. La cheffe de l'exécutif hongkongais, Carrie Lam, a également incité le fondateur d'Alibaba à vendre des actions à Hong Kong. Il y a quelques semaines, au plus fort de la crise entre Washington et Pékin, la Maison Blanche avait reconnu qu'elle envisageait la possibilité d'interdire l'accès aux sociétés chinoises de se coter à Wall Street.

L'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong a grimpé de 0,48% après l'annonce d'Alibaba.

Alibaba a profité à plein du phénoménal appétit des consommateurs pour le commerce en ligne, un véritable sport national en Chine.

Ses différentes plateformes de commerce en ligne réunissent en Chine même 785 millions d'utilisateurs mensuels sur téléphone portable. En 2036, l'objectif est de totaliser 2 milliards de consommateurs au plan mondial. "Alors que le monde se transforme en une économie numérique (.) la mondialisation est l'avenir du groupe Alibaba", a souligné Daniel Zhang.

Alibaba a attendu la traditionnelle "Fête des célibataires" lundi, la plus grosse journée mondiale de soldes, pour procéder à son introduction en Bourse.

Jack Ma, 55 ans, a pris sa retraite en septembre dernier. Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Share