Concert de Jul : des supporters du PSG attaquent des fans de l’OM

Share

Mais aussi des images d'incidents, avec des bousculades à la fin du concert impliquant selon plusieurs témoins ce groupe d'individus présentés comme étant des ultras parisiens.

Si le Collectif Ultras Paris nie toute implication dans les violences qui se sont déroulées au concert parisien du rappeur marseillais Jul, le président du CUP promet des sanctions si certains de ses membres "ont eu un comportement violent" à Bercy. "On a fermé les portes et les grilles en fonction de leurs mouvements et en attendant l'arrivée massive de policiers pour rétablir l'ordre à l'extérieur, mais il n'y a pas eu de confinement complet de l'Arena". Des personnes ont commencé à paniquer.

Confusion entre fans avec billets et sansDes heurts avaient déjà eu lieu plutôt dans la soirée dans les files d'attentes, avec des personnes voulant forcer le passage au niveau de la sécurité. Devant 20 000 spectateurs, Jul, dans son éternel jogging et sa bonne humeur, a livré un concert de deux heures avec ses titres ambianceurs, de Tchikita à La zone en personne, en passant par Wesh alors, Ma jolie, J'oublie tout, On m'appelle l'ovni, Mon bijou.et un medley de son prochain double album "C'est pas des Lol", qui doit paraître en décembre. Des hommes, torses nus, l'ont ensuite remise en valeur au premier rang des gradins.

A l'intérieur, des fumigènes ont été allumés. Un concert rapidement perturbé par "un groupe de pseudo supporters ultras du PSG", indique la salle de concert. Aussi forte soit la rivalité avec les Marseillais, que nous ne nions pas, il ne serait jamais venu à l'esprit de provoquer le chaos dans une salle de concert un soir du 13 novembre.

Suite à ces incidents, le rappeur JUL a donc souhaité s'excuser publiquement sur son compte Instagram. Toutefois, il n'a pas hésité à adresser un message d'excuse à ses fans après ces événements: " Déçu pour hier... Il y a des spectateurs qui se seraient fait dépouiller dans la fosse. Et je m'excuse encore pour les gens qui n'ont pas pu voir le concert ou qui se sont fait frapper.

Share