Les manifestants catalans toujours présents sur l’autoroute A9

Share

Plusieurs dizaines de véhicules entravent la circulation à la frontière.

Des indépendantistes catalans bloquent ce 11 novembre la circulation dans les deux sens de l'autoroute AP-7 reliant l'Espagne à la France, au niveau de la frontière entre les deux pays. Les manifestants reste toujours pacifiques mais ils sont actuellement pris en sandwich au point de jonction entre la France et l'Espagne avec d'un côté la gendarmerie française et de l'autre la police espagnole.

Ayant appelé la veille au blocage de la zone frontalière, en voiture ou à pied, Tsunami démocratique considère qu'il s'agit de son "action la plus ambitieuse", tout en souhaitant la faire durer trois jours en signe de protestation contre les peines infligées pour l'organisation du référendum en 2017. D'autres ont commencé à installer une sorte de scène dotée de haut-parleurs et de projecteurs apportés dans des camionnettes, a constaté un photographe de l'AFP.

La plateforme "Tsunami démocratique" et des Comités de défense de la République (CDR), formés de collectifs d'indépendantistes radicaux, sont aux commandes de l'opération, déclenchée le lendemain du scrutin législatif en Espagne.

"Les forces de l'ordre repoussent les gens à la frontière".

L'action a provoqué une coupure de la circulation sur plus de 20 kilomètres, selon le service régional d'information routière en Catalogne.

"Cette mobilisation est un cri adressé à la communauté internationale pour qu'elle fasse comprendre à l'Etat espagnol que la seule voie, c'est s'asseoir et parler", indiquait cette plateforme sur l'application Telegram.

Le concessionnaire autoroutier français Vinci a averti les usagers que depuis 09h00, "l'autoroute A9 (était) coupée dans les deux sens de circulation" et que des itinéraires de déviation avaient été mis en place.

Les gendarmes au nord et les mossos au sud délogent progressivement les manifestants.

Share