Mladenovic annonce la couleur avant d’affronter le bourreau de Garcia — Tennis

Share

Tout reste à faire dimanche. Au total, elle n'en a réalisé que deux, contre 16 pour son adversaire. Et elle n'a remporté qu'une seule fois sa mise en jeu, en fin de second set.

Benneteau a respecté la logique du classement en choisissant les N.1 et N.2 françaises.

Barty s'est imposée 6-0, 6-0 en seulement 56 minutes aux dépens de la N.2 française dans le deuxième simple.

Extrêmement solide, en particulier au service dans la première manche (près de 80% de première balle et 6 aces), la N.1 mondiale a étouffé Garcia, réduite à trois points gagnants (pour seize fautes directes).

" Je n'avais jamais ressenti ça, a-t-elle reconnu".

En pleine confiance après son succès lors du Masters de double, Mladenovic aura fort à faire dimanche avec une journée qui débutera pas un duel contre Barty.

A Mladenovic d'abord de s'attaquer à la redoutable "Ash" Barty. Viendra ensuite le tour d'Alja Tomljanovic et Caroline Garcia de s'affronter, à moins, là aussi, que les capitaines ne décident de faire entrer une de leurs remplaçantes.

Coéquipière d'Ashleigh Barty, première à la WTA, Tomljanovic, 51e, a été un choix étonnant au détriment de Samantha Stosur, une ancienne championne de Flushing Meadows. "Qu'on mène 1-0 ou qu'on soit mené 1-0, ça ne change rien à la manière dont je me prépare", répond-elle.

"Je crois j'ai joué le meilleur match de tennis de ma vie".

"Je sais qu'elle a les armes pour me gêner".

"Je sais qu'elle a les armes pour me gêner, mais je sais aussi que c'était sur une autre surface, à une période de l'année complètement différente, et que j'ai changé et évolué en tant que personne et en tant que joueuse depuis ce match".

L'Australie, en finale pour la première fois depuis 26 ans, court elle après son premier trophée depuis 45 ans (1974).

A l'issue de la première journée, Australie et France sont à égalité, une victoire partout.

Share