Erdogan s’en prend à l’UEFA — Salut militaire

Share

Le président Recep Tayyip Erdogan a accusé jeudi l'UEFA d'avoir adopté une "attitude discriminatoire" contre la Turquie pour avoir ouvert une enquête disciplinaire après les saluts militaires effectués par ses joueurs lors de matches disputés en pleine offensive turque dans le nord de la Syrie. Il a exhorté la communauté internationale à soutenir son projet d'en rapatrier une partie en Syrie.

"Avec ou sans soutien nous allons continuer à accueillir nos hôtes, mais seulement jusqu'à un certain point (.) Si nous constatons que cela ne fonctionne pas, nous n'aurons pas d'autre choix que d'ouvrir les portes" vers l'Europe, a déclaré M. Erdogan lors d'une conférence de presse à Budapest.

La Turquie accueille plus de quatre millions de réfugiés, dont quelque 3,6 millions de Syriens ayant fui le conflit qui déchire leur pays depuis 2011. "Il est possible qu'un grand nombre d'entre eux migrent en Europe", a insisté Recep Tayyip Erdogan.

" Je viens d'avoir un très bon appel avec le président turc Erdogan (...) J'aurais le plaisir de rencontrer le président Erdogan mercredi prochain, le 13 novembre, à la Maison Blanche!"

Le président turc coprésidera avec le Premier ministre hongrois Viktor Orban la réunion du conseil au terme de cet entretien.

Suite à l'offensive de l'armée turque en Syrie le mois dernier, les joueurs de l'équipe nationale turque avaient rendu hommage à leur armée à travers des célébrations. Recep Tayyip Erdogan a une nouvelle fois déploré jeudi le fait que les YPG ne se sont pas, selon lui, retirées de toutes les zones concernées.

Un homme lance son soulier contre un blindé turc en patrouille dans un village du nord-est de la Syrie.

De son côté, Viktor Orban, chef de file des pays opposés à l'invasion migratoire au sein de l'UE, s'est présenté jeudi comme " un partenaire stratégique " d'Ankara pour éviter l'arrivée de " masses de migrants " en Europe. Le hongrois MOL, principal groupe pétrolier partiellement détenu par l'Etat, a également annoncé cette semaine une participation dans l'oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan, qui achemine du pétrole brut vers la Méditerranée via la Turquie.

Share