Peugeot et Fiat Chrysler discutent d'une fusion entre égaux

Share

Fiat et PSA pourraient fusionner et ainsi créer un géant de l'automobile d'une valeur de 50 milliards de dollars. Les deux géants ont entamé des discussions dans ce sens.

Selon le Wall Street Journal, le constructeur automobile italo-américain se serait rapproché de PSA (Peugeot Citroën Opel) pour envisager une fusion entre égaux qui créerait une entreprise valorisée à près de 45 milliards d'euros. L'une des options en discussion serait une fusion par échange d'actions, poursuit le WSJ qui cite des sources proches du dossier.

" Suite aux récentes informations concernant une possible opération stratégique entre le groupe PSA et le groupe FCA, Fiat Chrysler Automobiles confirme que sont en cours des discussions visant à créer un groupe parmi les leaders mondiaux de la mobilité", a indiqué FCA dans un communiqué de cinq lignes, où il précise n'avoir " rien d'autre à ajouter pour le moment ".

Fiat-Chrysler avait été au printemps en pourparlers avec Renault, mais les négociations avaient été brutalement interrompues début juin. Carlos Tavares, directeur général de PSA, deviendrait le patron de la nouvelle société, tandis que John Elkann, président du conseil d'administration de Fiat Chrysler, occuperait les mêmes fonctions au sein du nouveau groupe.

PSA a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 74 milliards d'euros et FCA de 110 milliards. A la Bourse, le groupe français pèse plus lourd, avec une capitalisation de 22 milliards d'euros contre 18 milliards pour l'italo-américain. Il pointerait derrière Volkswagen, l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi et Toyota, et aurait à son catalogue les marques Alfa Romeo, Chrysler, Citroën, Dodge, DS, Jeep, Lancia, Maserati, Opel, Peugeot et Vauxhall.

"Tant le groupe FCA que PSA ont besoin d'une alliance" et "ce n'est pas la première fois que Elkann et Tavares se parlent", a commenté ce mardi soir le secrétaire général du syndicat Fim-Cisl, Marco Bentivogli, auprès de l'agence italienne AGI. Une alliance doit en outre permettre de mettre les énergies en commun pour faciliter la transition vers les véhicules électriques, a-t-il ajouté.

Share