Information judiciaire dans l'affaire Ghosn: Dati dénonce une "instrumentalisation"

Share

L'information judiciaire "n'est pas ouverte contre moi" et "ça n'est pas une plainte de Renault à l'encontre de Rachida Dati" puisque le groupe a été "content de mes prestations en qualité d'avocat", a aussi assuré l'ancienne ministre. "Je ne suis pas dupe des manœuvres", déclare-t-elle, regrettant "une instrumentalisation" de cette affaire visant à fragiliser sa candidature à la mairie de Paris. Rachida Dati était invitée du Grand Rendez-vous Europe 1-Les Echos-Cnews. Rachida Dati a notamment évoqué la polémique autour du port du voile.

Son engagement politique, affirme-t-elle, "c'est le combat contre le communautarisme" car "c'est ce qui fracture notre destin commun". "Tout ce que j'ai obtenu dans la vie, c'est le fruit de mon travail".

Rachida Dati a tenu à préciser que l'information judiciaire "n'est pas ouverte contre elle".

Après ce renoncement, l'investiture ne se jouera plus qu'entre l'ancienne ministre de la Justice de Nicolas Sarkozy Rachida Dati, favorite, et la présidente du groupe Les Républicains et indépendants au Conseil de Paris Marie-Claire Carrère-Gée. "Je ne suis pas une rentière, pas une héritière (.) Je travaille, je gagne ma vie, c'est déclaré aux impôts, à la Haute autorité, c'était déclaré au Parlement européen, tout ça est transparent (.) Subitement un avocat, pour des raisons très personnelles et très obscures, a souhaité déposer plainte contre moi en utilisant sa femme qui a acheté des actions Renault avant une assemblée générale". Cette dernière, actuellement Maire du septième arrondissement de Paris, a d'ailleurs fait parler d'elle et ce n'est pas pour son comportement modèle...

Share