L'Italie autorise le prêt des oeuvres de Léonard De Vinci au Louvre

Share

500 ans après la mort de Léonard de Vinci, le Musée du Louvre lui rend hommage à travers une exposition unique, exceptionnelle.

L'association de préservation du patrimoine soutenait que le prêt de L'Homme de Vitruve violait le code des Biens culturels italien, au motif qu'il constituait "le fonds principal d'un département déterminé et organique d'un musée ", les Gallerie dell'Accademia de Venise où il est exposé.

Le tribunal administratif de Vénétie a repoussé le recours formé par l'association Italia Nostra, estimant que sa requête "n'était pas suffisamment fondée", a indiqué le tribunal, ouvrant la voie au prêt des œuvres au musée parisien pour une grande exposition consacrée à l'artiste qui s'ouvre le 24 octobre. Il a fallu plusieurs mois, et une dose de diplomatie, afin de convaincre les autorités italiennes de prêter des œuvres du génie. Car si La Joconde, trop fragile, ne bouge pas de sa salle habituelle, l'opération est un mouvement d'œuvres sans précédent. En retour, cinq œuvres de Raphaël - deux peintures et trois dessins - ainsi que deux études au dessin de Giovan Francesco Penni, qui se trouvent toutes au Louvre, seront prêtés à l'Italie pour l'exposition Raphaël qui s'ouvrira au Quirinal à Rome en mars prochain. "Une exposition Léonard de Vinci, il faut avoir les épaules solides pour pouvoir assurer", confie Vincent Delieuvin, conservateur au Louvre et spécialiste de l'artiste toscan.

Share