" "Un pétrolier iranien touché par de " probables " frappes de missiles

Share

La télévision iranienne a déclaré que l'explosion avait endommagé deux magasins à bord du pétrolier sans nom et provoqué une fuite d'huile dans la mer Rouge près de la ville portuaire saoudienne de Djedda. Réagissant à la déflagration, la National Iranian Tanker Company (NITC), l'opérateur administrant la flotte de navires pétroliers de l'Iran, a aussitôt évoqué "deux explosions" ayant touché la coque du bateau et "probablement causées par des frappes de missiles".

Une enquête est en cours sur "cet acte irresponsable", a affirmé Abbas Moussavi, porte-parole de la diplomatie iranienne.

Il rappelle en outre que le WTI et le Brent "étaient déjà en hausse en raison des espoirs sur le commerce sino-américain, et l'attaque sur le tanker n'a fait qu'alimenter ce mouvement", selon lui. De son côté, le site TankerTrackers, qui surveille les mouvements des navires-citernes, a déclaré que le " Sabiti" transporte un million de barils de pétrole et dit avoir le Golfe pour destination. "Cela ajoute de l'huile sur le feu au Moyen-Orient", selon Bjarne Schieldrop, analyste de la banque suédoise SEB.

DEBKAfile: si une frappe de missile est confirmée, ce serait la première fois depuis le début de cette série d'attaques, il y a cinq mois, qu'un pétrolier iranien a été directement pris pour cible. L'Iran avait démenti toute implication.

Ces attaques avaient réveillé la crainte d'un affrontement militaire avec l'Iran, alors que Washington et Téhéran ont frôlé l'affrontement militaire direct en juin. Depuis, les États-Unis ont formé une coalition militaire maritime pour protéger la navigation, rejointe par Ryad et Abou Dhabi.

Les tensions irano-américaines n'ont cessé de croître depuis le retrait unilatéral en 2018 des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien et le rétablissement de lourdes sanctions américaines contre l'Iran.

Share