Plusieurs personnes poignardées à Manchester

Share

La police antiterroriste a été saisie après une attaque à l'arme blanche qui a fait au moins cinq blessés vendredi dans un centre commercial de Manchester, dans le nord de l'Angleterre, et un suspect d'une quarantaine d'années ans a été interpellé, selon la police. Les policiers du contre-terrorisme sont en charge de l'affaire bien que les motivations de l'attaquant soient encore inconnues. "En cinq minutes, il a été neutralisé par des policiers armés", a indiqué un responsable de la police de Manchester. L'assaillant aurait commencé son itinéraire sanglant au Starbucks Café du Arndale Shopping Center, se lançant au hasard sur des passants.

Le centre d'Arndale, où se sont déroulés les faits, a été évacué et fermé au public. La police confirme que " plusieurs personnes " ont été blessées.

Sur Twitter, le premier ministre britannique Boris Johnson s'est dit "choqué". Une vidéo postée sur les réseaux sociaux montrent des agents de police maîtrisant au Taser un homme allongé au sol face contre terre, précise le Telegraph. Un employé du centre commercial a décrit le déroulement des faits: "Un homme courait partout avec un couteau et s'attaquait à plusieurs personnes, dont l'une est entrée dans mon magasin, visiblement ébranlée après avoir été légèrement éraflée".

L'attaque a eu lieu vers 11H15 locales (10H15 GMT) et a entraîné le déploiement d'un important dispositif de sécurité dans cette ville, frappée en 2017 par un attentat à la bombe qui avait fait 22 morts à la sortie d'un concert de la pop star américaine Ariana Grande. Alors que le centre commercial était très fréquenté, un homme a été aperçu en train de courir, un couteau à la main, vers des personnes. Il s'agit, selon le média public BBC, d'un homme d'une quarantaine d'années. Aucune autre information n'a fuité, sinon que cet individu a été placé en garde à vue et est désormais interrogé.

Le nombre de blessés fourni par la police a varié plusieurs fois: elle avait dans un premier temps évoqué cinq blessés, avant de ramener le bilan à trois, puis d'évoquer à nouveau cinq blessés lors de la conférence de presse.

Share