Eliud Kipchoge: le Kényan prêt pour son incroyable défi !

Share

"Je me suis entraîné pour cela pendant quatre mois et demi, et j'avais gravé dans mon coeur et mon esprit que je courrais le marathon en moins de deux heures", a-t-il ajouté.

Le prodige du marathon Eliud Kipchoge part samedi en quête d'un record mythique: devenir le premier homme à passer sous la barre des deux heures lors d'une course non officielle à Vienne taillée sur mesure pour permettre l'exploit.

Historique, même si la performance ne sera pas homologuée en tant que record du monde par la fédération internationale d'athlétisme (IAAF).

C'était la deuxième fois que Kipchoge s'attaquait à la barre des deux heures dans des conditions de ce type. Un défi financé par INEOS (le groupe de pétrochimie anglais propriétaire de l'OGC Nice), qui lui a permis de courir les 42 kilomètres du marathon sur une avenue arborée parfaitement plane à Vienne, dans des conditions climatiques optimales, entouré de lièvres régulièrement renouvelés et avec un pace car rythmant la course en plus d'offrir une protection aérodynamique bienvenue.

Il lui faudra sensiblement améliorer son propre record du monde du marathon (2:01.39), réalisé dans des conditions "normales" à Berlin en septembre 2018. Parmi eux, des noms bien connus: le multi-médaillé mondial du demi-fond Bernard Lagat, les frères Ingebritgsen, qui règnent sur le fond et le demi-fond européen, ou encore le champion olympique américain du 1500 m Matthew Centrowitz. Devant les 41 "lièvres" qui se relaieront, une voiture de tête donnera le tempo.

Il y a deux ans, sur le circuit automobile de Monza (Italie), en mai 2017, le Kényan avait manqué pour 25 secondes de passer sous les deux heures, lors d'une première tentative similaire organiseé par d'autres sponsors.

Pour ouvrir une nouvelle ère dans l'exploration des limites humaines, Kipchoge visera les 1?h 59 min. Températures, taux d'humidité, qualité de l'air: les conditions météorologiques s'annoncent favorables. "Je me sens mieux préparé et je suis confiant".

Le Kényan est l'un des plus grands coureurs de tous les temps, révélé au public lors de sa victoire aux 5.000 m des Mondiaux de Paris en 2003.

Share