Mauvaise nouvelle pour les régimes "Comme J'aime": ils sont condamnés!

Share

Pourtant, le concept commercial de l'entreprise Comme j'aime vient d'être jugé illégal par le tribunal de grande instance de Paris qui a considéré le procédé comme une "pratique commerciale trompeuse". Elle a un mois pour s'y conformer. Dans ce genre d'affaire, l'appel ne suspend pas la décision. Passé ce délai, elle s'exposerait à une astreinte provisoire de 500 euros par infraction constatée.

A noter que "Comme j'aime" a également été condamné à 10.000 euros d'amendes au titre de "l'atteinte portée à l'intérêt collectif des consommateurs".

L'association nationale de défense des consommateurs et usagers avait saisi le tribunal de grande instance de Paris à ce sujet au printemps dernier. Il se réjouit par ailleurs que le tribunal ait débouté la CLCV sur d'autres points.

Sa publicité pour une "semaine gratuite" ne vous a sans doute pas échappé.

Il faut savoir que la notion de gratuité est très encadrée dans le monde de la publicité. "La nuance est tout à fait importante, il fallait y mettre un terme." . Or, dans le cas de Comme j'aime , il ne s'agit pas d'une semaine gratuite mais plutôt du principe du satisfait ou remboursé.

Share