Dyson abandonne son projet de voiture électrique

Share

Une concurrence trop rude. Un mauvais signal envoyé par le milliardaire britannique pro-Brexit déjà critiqué pour avoir déménagé le siège de son groupe à Singapour.

En sabordant la Dyson électrique, James Dyson élimine aussi le principal projet d'un investissement de 2,5 millions de livres ( dollars CAN) dans diverses nouvelles technologies.

"Cependant, bien que nous ayons déployé beaucoup d'efforts tout au long du processus de développement, nous ne pouvons tout simplement plus voir le moyen de le rendre commercialement viable", a-t-il déclaré dans un courrier électronique adressé au personnel.

Le projet avait été annoncé au début de l'année 2017 et faisait travailler quelques 500 personnes de l'entreprise dont certaines avaient même été recrutées pour ce projet va s'arrêter. James Dyson avait dévoilé en mai les contours de sa future voiture électrique qui devait être un véhicule tout terrain, pour une commercialisation prévue en 2021. " Nous travaillons pour trouver rapidement des rôles alternatifs au sein du (groupe) pour autant de membres de l'équipe que possible, sachant que nous avons assez de postes à pourvoir pour absorber la plupart d'entre eux", poursuit James Dyson. Le patron a également annoncé qu'il souhaitait se concentrer sur la fabrication de batteries et d'autres technologies fondamentales comme les capteurs, les systèmes de vision, la robotique et l'intelligence artificielle.

Encore balbutiant, le marché de la voiture électrique attirent de nombreux nouveaux constructeurs, souvent débarqués de nulle part.et qui disparaissent parfois avant d'avoir produit le moindre modèle! Et "dans un paysage mondial très concurrenciel, il s'agit d'un nouveau constructeur qui n'a aucune expérience", ajoute-t-il, interrogé par l'AFP.

Share