Luc Besson sort du silence concernant les accusations de viols

Share

Le réalisateur français Luc Besson a démenti les accusations de viol le concernant portées par une jeune comédienne belgo-néerlandaise. À la suite de cette annonce, l'avocat de Sand Van Roy, Maître Francis Szpiner, annonce le dépôt d'une plainte avec constitution de partie civile "dans les prochains jours", ce type de plainte entraînant la nomination automatique d'un juge d'instruction. Le réalisateur français affirme avoir avoué ses mensonges à sa famille et il se sent désormais soulagé. Je n'ai jamais menacé une femme.

Sand Van Roy avait porté plainte pour viol le 18 mai 2018 contre l'influent producteur et réalisateur français au lendemain d'un rendez-vous avec lui au Bristol, un palace parisien.

Une enquête préliminaire visant le cinéaste est par ailleurs toujours ouverte à Paris depuis février pour examiner les accusations d'une neuvième femme interrogée par le site d'information, selon une source proche du dossier.

"Je n'ai jamais violé une femme de ma vie, je n'ai jamais levé la main sur une femme". Deux mois plus tard, elle avait dénoncé d'autres viols et agressions sexuelles commises, selon elle, au cours de deux années d'une "relation d'emprise professionnelle" avec le producteur qui vient de publier son autobiographie.

Après un travail chez un psychologue, Luc Besson a réalisé qu'il souffrait "d'un manque d'amour et d'une solitude profonde", depuis son enfance. "Une relation qui était une relation affective", déclare-t-il.

"J'ai commis des erreurs et j'ai fait des fautes et j'ai aussi menti. Et j'ai aussi menti moi-même", conclut-il. Ému, il a tenu à rendre hommage à sa femme, tout en avouant lui avoir menti. "J'ai menti et j'ai trahi, ma femme et mes enfants, et ça ne m'est pas arrivé qu'une seule fois, ça m'est arrivé plusieurs fois en vingt ans de mariage".

Resté silencieux durant de nombreux mois, Luc Besson a désormais décidé de s'exprimer dans une interview à la chaîne BFMTV.

Suite aux plaintes de Sand Van Roy, neuf autres femmes ont accusé Luc Besson de gestes déplacés, voire d'agressions sexuelles. Certaines, dont une ex directrice de casting, et une comédienne vivant aux Etats-Unis, ont écrit aux enquêteurs ou été auditionnées en appui de la plaignante. " Je n'ai pas violé cette femme".

Share