Au moins deux morts dans une fusillade en Allemagne

Share

Toutefois, elle a invité la population à se terrer chez elle.

Le quotidien allemand Bild affirme que les tirs ont eu lieu devant une synagogue, et qu'une autre attaque se serait produite dans un cimetière juif de cette ville située dans la région de Saxe-Anhalt.

Ce drame laisse croire à la manifestation d'actes anti sémiques. Un restaurant turc et une synagogue semblent avoir été visés mais la situation est confuse.

L'attentat a été perpétré en plein Yom Kippour, la plus importante fête juive. Un homme, dans un restaurant turc. Plusieurs coups de feu ont été tirés. Un bus avec des personnes qui auraient été dans la synagogue quitte les lieux. Elle a aussi fait état de tirs dans la petite ville de Landberg, à 15 km de Halle. "Il a jeté une grenade sur le local".

Le parquet antiterroriste allemand s'est saisi de l'enquête sur la fusillade.

Deux autres personnes ont été grièvement blessées par balle et admises à l'hôpital universitaire de la ville pour y être opérées, selon un porte-parole de l'hôpital. "La grenade s'est écrasée sur la porte et a explosé", a-t-il ajouté. L'homme a ensuite tiré au moins une fois dans le restaurant, l'homme qui était assis derrière moi a dû mourir.

Sur les sites des médias locaux et les réseaux sociaux fleurissent par ailleurs des vidéos d'un assaillant en habits militaires qui fait feu depuis une voiture, au milieu de la rue. Cette fusillade crée "un choc profond pour tous les Juifs en Allemagne", a réagi le président de la communauté juive allemande, Joseph Schuster.

La gare de Halle a été fermée a indiqué la Deutsche Bahn, opérateur ferroviaire national, sur Twitter. L'une de ses porte-parole a indiqué en fin d'après-midi voir des indices menant à un "contexte d'extrême droite". Le suspect, Stephan Ernst, actuellement en détention provisoire, est un néonazi, membre du parti NPD et auteur d'un attentat contre un foyer de réfugiés en 1993.

L'Allemagne est confrontée à "une nouvelle RAF", une "RAF brune", selon le journal Süddeutsche Zeitung, en référence au groupe terroriste d'extrême gauche Fraction armée rouge, actif entre 1968 et 1998.

Share