Un hommage populaire à Jacques Chirac en Corrèze

Share

Ancienne collaboratrice, fille dévouée à son vieux père, responsable de la communication de la famille, Claude Chirac en plein deuil du décès de son père, doit désormais faire face à la santé précaire de sa mère. Elle a été aux commandes des deux cérémonies données en son honneur ce lundi 30 septembre, à la cathédrale Saint-Louis des Invalides en petit comité et à l'église Saint-Sulpice avec stars et personnalités politiques, puis de l'hommage rendu en Corrèze ce samedi 5 octobre.

La famille de Jacques Chirac avait souhaité que ce dernier hommage ait lieu en Corrèze, terre des racines familiales de l'ancien président et berceau de sa carrière politique. Elu conseiller municipal en 1965 à Sainte-Féréole, Jacques Chirac est devenu deux ans après député de la Corrèze et y sera réélu sans discontinuité jusqu'à son accession à l'Élysée en 1995. Alors que quelques minutes plus tôt, Frédéric Salat-Baroux parlait d'un " hommage vital ", Claude Chirac a repris les mots de son époux pour évoquer sa maman: " C'est vraiment un moment pour elle qui est un moment... je ne sais pas comment dire... je ne vais pas reprendre vital mais ça lui fait énormément de bien et je veux dire merci pour ça parce qu'elle en a vraiment besoin ".

"On a beaucoup été à Sainte-Féréole avec Laurence (l'autre fille de Jacques Chirac), on quittait Paris le vendredi et nos parents nous laissaient là avant de sillonner le département", a raconté Claude Chirac. Ils ont déposé une gerbe sur la tombe d'Abel et Marie Chirac, parents de l'ex-Président de la République. Le maire de Sainte-Féréole, Henri Soulier, a ainsi proposé que la place de son village soit rebaptisée "Place Jacques-Chirac".

Lors de cette journée, le clan Chirac et les élus ont aussi tenu à laisser un "héritage" aux Corréziens.

L'an dernier, Brive-la-Gaillarde avait inauguré une " Avenue Jacques et Bernadette Chirac ", une première en France pour un ancien couple présidentiel. Cette " journée du souvenir et de l'amitié à sa mémoire " est organisée par le conseil départemental. "Et maintenant, tête de veau et mangez des pommes!", a lancé le président de la Corrèze Pascal Coste à la foule.

Share