Féminicide : un père tue sa femme et sa fille dans leur sommeil

Share

Un homme de 65 ans a tué sa fille de 9 ans ainsi que la mère de l'enfant avant de se donner la mort, dans une maison de d'Eygalières (Bouches-du-Rhône), ce lundi matin vers 10h30.

À 9h15, les gendarmes sont alertés par l'employeur du tueur présumé, voisin de la famille. Le sexagénaire vient de lui téléphoner pour lui avouer le meurtre de sa femme et sa fille. Ils constatent qu'elle ne s'y est pas présentée. D'après les premiers éléments de l'enquête, il s'est tiré une balle dans la tête. Sa fille et la mère ont été tuées par arme à feu, selon La Provence.

"Après avoir tué sa fille et sa compagne, il a écrit un courrier pour relater son geste et appelé un voisin avant de se suicider", a poursuivi Patrick Desjardins, évoquant un "drame familial".

Le magistrat, cité par Le Dauphiné libéré, a par ailleurs fait savoir qu'"a priori", le gardien n'était pas connu pour des faits de violences conjugales ou de maltraitance d'enfant.

Face à la presse, le procureur de la république à Tarascon Patrick Desjardins et le général Le Floc'h, commandant du groupement de gendarmerie des Bouches-du-Rhône, ont indiqué que l'homme était "vraisemblablement l'auteur des faits".

L'homme a utilisé au moins deux armes de chasse et a laissé une lettre qui va être examinée par les gendarmes de la brigade de recherches de Salon-de-Provence.

Les habitants de ce tranquille village touristique de 1.800 habitants, situé dans le massif des Alpilles (à 80 km au nord-ouest de Marseille), ont d'abord cru à un tournage de film quand ils ont vu arriver les voitures de police et les hélicoptères. Même son de cloche du côté du café local où le barman assure que "Personne n'aurait pu imaginer qu'il fasse une chose pareille".

Charles, la cinquantaine est lui aussi ému: "C'est incompréhensible, je croisais souvent cet homme qui avait l'air normal".

Share