Lanceur d'alerte : la France n'accordera pas l'asile à Edward Snowden

Share

Celui qui a dénoncé le système de surveillance massive des services secrets américains et britanniques a été inculpé d'espionnage et de vol de secrets d'Etat par les États-Unis. Cet ouvrage sera disponible dans une vingtaine de pays le jour de sa sortie, dont les États-Unis, la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni, le Brésil ou encore Taïwan. "Son livre et ses discours ont causé du tort aux Etats-Unis " en érodant la confiance envers la CIA et la NSA " alors que " Snowden s'est injustement enrichi dans le processus", peut-on lire dans cette plainte.

Le ministère américain de la Justice vient d'intenter une action en justice contre Edward Snowden pour violation des accords de non-divulgation qu'il a signé avec la National Security Agency (NSA) et la Central Intelligence Agency (CIA). Mémoires vives sera disponible demain 17 septembre. Maintenant, l'homme que Donald Trump a qualifié de " traître " et qui " devrait être exécuté " est à nouveau poursuivi par le ministère de la Justice, qui poursuit le lanceur d'alerte pour tous les bénéfices tirés de la vente de son autobiographie.

C'est difficile d'imaginer une meilleure preuve d'authenticité qu'une poursuite du gouvernement américain affirmant que votre livre dit tellement la vérité qu'il était littéralement illégal de l'écrire.

Si M. Snowden avait cru que le gouvernement réviserait son livre en toute bonne foi, il l'aurait soumis à son examen. "Le gouvernement continue de prétendre que des faits qui sont connus et discutés partout dans le monde sont encore classés secrets", a-t-il commenté. Je pense que c'est le plus triste dans toute cette histoire.

"Pour l'instant, c'est une demande par voie médiatique mais a priori je ne vois pas de raisons de changer de point de vue", a réagi le chef de la diplomatie française interrogé sur la chaîne de télévision CNEWS, soulignant qu'Edward Snowden "réside à Moscou". " Ceci est le livre que le gouvernement ne veut pas que vous lisiez ", a-t-il publié sur Twitter, avec un lien pour se procurer ses mémoires.

"Si quelqu'un au gouvernement s'occupe de questions sensibles et utilise WhatsApp, c'est une erreur", a déclaré Snowden en qualité d'ancien consultant pour l'Agence américaine de renseignements.

Share