Des problèmes de fabrication décelés sur six réacteurs en activité — Nucléaire

Share

EDF tente de rassurer. En attendant, le groupe, premier producteur et fournisseur d'électricité en Europe, publie ce mercredi un communiqué pour annoncer que 6 des 58 réacteurs nucléaires qu'il exploite actuellement en France présentent des problèmes de fabrication.

EDF annonce ce mercredi que six réacteurs nucléaires en exploitation en France sont concernés par les problèmes de fabrication de certains composants découverts la semaine précédente.

Le réacteur 1 de la centrale nucléaire de Flamanville a été mis à l'arrêt à cause de traces de corrosion. Les anomalies ne nécessitent pas de "traitement immédiat", assure l'entreprise.

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a été prévenue du problème par EDF la semaine dernière, et doit encore, du reste, se prononcer sur ce dossier.

D'autres réacteurs, qui ne sont pas encore en service, sont également concernés, notamment le futur réacteur EPR de Flamanville, dans la Manche. Des procédures n'auraient pas été respectées dans des réacteurs des centrales du Bugey, dans l'Ain, de Fessenheim, de Dampierre-en-Burly, de Paluel et enfin de Blayais.

La durée de ce nouvel arrêt "sera définie en fonction de la nature précise des réparations à effectuer", indique dans un communiqué la direction de la centrale récemment placée sous "surveillance renforcée" par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) en raison de difficultés.

"EDF et l'ASN ont constaté des traces de corrosion sur certains supports de fixation de systèmes auxiliaires des deux (groupes électrogènes à moteur, ndlr) diesels de secours, ne permettant pas de garantir leur parfaite tenue en cas de séisme".

Share