Flambée du pétrole : quel impact sur les prix à la pompe ?

Share

A l'ouverture, les cours ont bondi de 20% à Londres, le plus fort mouvement en cours de séance depuis 1991 et la guerre du Golfe. Nul doute que cette baisse inattendue de la production de l'Arabie saoudite est regardée de très près par le gouvernement qui pourrait puiser dans les stocks pour équilibrer les prix et éviter qu'ils n'augmentent trop. La France possède, comme bon nombre de pays, des stocks de pétrole pour trois mois. Pour ce spécialiste, l'augmentation devrait être "de 4 à 5 centimes" dès ce mardi. C'est en tout cas la prévision des professionnels du secteur qui estiment que cet événement " considérable " se traduira " assez rapidement " par une flambée des prix dans l'Hexagone.

Gasbuddy.com estime que cette hausse ne durera pas plus de deux semaines, à condition que la production reprenne rapidement en Arabie saoudite.

"L'attaque a annulé environ la moitié de la production saoudienne, soit quelque 5% de la production mondiale", remarque Craig Erlam, de la maison de courtage Oanda.

"Quand vous payez 1,50 € le litre d'essence, vous payez 50 centimes de matière première, de raffinage et de distribution", a-t-il rappelé. "Mais comme la marge de manoeuvre n'est vraiment pas grand chose, ça va se voir à la pompe", juge pour sa part Francis Pousse, du Conseil national des professions de l'automobile (CNPA).

"Si cette envolée est un feu de paille et que ce soir on a déjà largement réduit le +10% (de hausse des cours) qu'on avait ce matin, la conséquence va être mesurée sur les prix à la pompe", relativise M. Pousse.

Les rebelles yéménites Houthis, soutenus par l'Iran et qui font face depuis cinq ans à une coalition militaire menée par Ryad, ont revendiqué ces attaques contre les installations du géant public Aramco.

Toutefois, la France est à l'abri d'une rupture d'approvisionnement, selon lui: " on a en France trois mois de stocks de réserve, c'est la loi qui nous oblige à posséder dans des stockages trois mois de la consommation de l'année précédente ".

Les Etats-Unis se sont dits "prêts à riposter" aux attaques de drones, après que le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a accusé samedi l'Iran d'être à l'origine de l'attaque.

" Au cas où l'approvisionnement en brut deviendrait un peu plus tendu, je pense qu'il n'y aurait pas de problème pour continuer à approvisionner les Français dans les stations-service ou pour remplir leur cuve de fioul domestique", a-t-il indiqué.

Share