"La France n'est pas une terre d'asile psychiatrique" — Marine Le Pen

Share

"L'histoire retiendra que la pire faute politique de Monsieur Macron sera d'avoir lancé les Français les uns contre les autres", a attaqué Marine Le Pen.

Commentant l'initiative annoncée en août par le Président de la République de pacifier et de clarifier les relations avec Moscou, Marine Le Pen a expliqué aux journalistes qu'Emmanuel Macron s'était aperçu qu'elle avait raison sur la nécessité de normaliser les relations. La présidente du Rassemblement national salue-t-elle ce réchauffement? "Oui, bien sûr!", a-t-elle répondu en marge de sa rentrée politique, marquée par une visite de la braderie de la ville et un discours politique.

Derrière la tribune dressée, aucune affiche de Marine Le Pen barrée de la formule "La France apaisée". Avant de former cette conclusion: "Je suis heureuse de voir que j'ai réussi à le convaincre de ça!"La députée du RN voit ainsi sa propre marque dans la diplomatie actuelle du chef de l'Etat".

Par ailleurs, ces derniers temps, "Emmanuel Macron, qui ne cesse de vendre le multilatéralisme, ne s'est exprimé en réalité que de manière bilatérale!"

"Il a engagé des discussions directes avec tel ou tel État ce qui prouve qu'il n'y a que les États-nations qui peuvent faire évoluer les choses", a-t-elle insisté.

En pleine rentrée politique dans son fief d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), la présidente du Rassemblement national a vivement critiqué la gestion gouvernementale de la crise des "gilets jaunes". Des "dérives antidémocratiques" que la cheffe du parti à la flamme a pris soin d'énumérer à sa façon, en ciblant "gardes à vue préventives", "campagne de diffamation contre les opposants" et "mutilations de manifestants" - une "marque indélébile du quinquennat Macron" qu'elle attribue au ministre de l'Intérieur, "l'indigne M. Castaner". "C'est l'image de notre pays qui a a été abîmée", a taclé Marine Le Pen, regrettant aussi "les chars dans Paris", les policiers "armés de pistolets mitrailleurs". "Ce qui nous anime est un esprit d'ouverture et d'union de toutes les bonnes volontés, venues de droite ou de gauche, du centre ou d'ailleurs".

"Chaque siège de conseiller municipal obtenu, chaque mairie conquise, seront autant de marches franchies, (.) de nouvelles conquêtes, notamment départementales et régionales, prélude à la grande élection présidentielle de 2022", s'est elle enthousiasmée.

Share