Jean-Yves Le Drian : "La transition politique en Algérie n'est pas simple"

Share

Les ministres français des Affaires étrangères et des Armées, Jean-Yves Le Drian et Florence Parly ont participé à Moscou à une réunion du conseil de coopération franco-russe pour aborder la mise "en place des mécanismes de déconfliction " avec leurs homologues russes Sergueï Lavrov et Sergueï Choïgo, a indiqué Florence Parly sur les réseaux sociaux.

Il a toutefois souligné qu'il était encore trop tôt pour lever les sanctions internationales imposées à la Russie en 2014 sur la Crimée et son soutien aux séparatistes armés prorusses dans l'est de l'Ukraine.

"Nous sommes venus proposer (...) un nouvel agenda de confiance", a encore déclaré le ministre français.

Les ministres Jean-Yves Le Drian et Florence Parly ont évoqué lundi avec leurs homologues russes les mesures pour relancer la relation bilatérale.

La ministre estime que la France et la Russie n'ont "pas toujours la même vision, ni les mêmes méthodes " mais que "plusieurs objectifs doivent donc être recherchés dans la reprise du dialogue au plan militaire ". "Sur le fond, il y a une espèce de conflit de légitimité entre le peuple qui, par la voie du référendum, a dit 'je veux sortir' (.) et le Parlement, expression du peuple aussi, qui ne sait pas comment sortir", a-t-il noté.

Ces discussions à Moscou interviennent au lendemain d'un entretien téléphonique entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron, qui ont notamment salué l'échange de 70 prisonniers intervenu la veille entre l'Ukraine et la Russie comme un pas de plus vers la paix.

"Dans l'état actuel des choses, c'est non", a-t-il déclaré dans l'émission politique Le Grand Rendez-vous Europe1/CNEWS/Les Echos.

Y a-t-il un risque d'un chaos politique et économique?

Share