"J'accuse" et "Joker" parmi les favoris — Mostra de Venise

Share

Il ne se passe plus un jour, sans que le nouveau film de Todd Philipps Joker avec Joaquin Phoenix fasse parler de lui et seulement en bien même très bien. Le film 'Joker' de l'Américain Todd Phillips, sur les origines de l'ennemi juré de Batman, a remporté le Lion d'or de la 76e édition du festival de cinéma, a annoncé son président Paolo Barrata. Le récit suit sa transformation de solitaire vulnérable en méchant sûr de lui.

Le Grand Prix du Jury revient quant à lui au long métrage J'accuse de Roman Polanski, emmené par Jean Dujardin et Louis Garrel, qui revient sur l'affaire Dreyfuss. Et de souligner que l'acteur, impressionnant et inquiétant dans ce rôle d'homme torturé et malade, maltraité par la vie, était " le lion le plus féroce, le plus courageux et le plus ouvert d'esprit qu'il connaisse ". Suite à la polémique lancée par le mouvement #metoo et maladroitement avivée par des propos de Lucrecia Martel en début de festival à l'encontre du grand réalisateur franco-polonais - absent de Venise où il risquerait de faire l'objet d'une extradition vers les Etats-Unis où il reste accusé de viol pour des faits déjà jugés - il s'agit d'un retournement heureux en faveur de ce film dépeignant point par point l'affaire Dreyfus, et toutes les contre-vérités qui furent entretenues par les autorités françaises pendant plusieurs années à l'encontre du dénommé Dreyfus, officier alsacien de confession juive.

Le réalisateur avait fait le parallèle entre l'histoire de son film et sa propre vie, s'estimant lui aussi "persécuté".

Il est à la première place du classement d'un panel de journalistes internationaux et italiens établi par le journal italien Ciak, publié pendant le festival.

" Un auteur est un être humain". C'est sa femme, Emmanuelle Seigner, qui est venue chercher la récompense. Rappelant qu'elle était descendante d'immigrés italiens, venus en France pour "fuir la misère", l'actrice française, connue pour son engagement politique, a dédié son prix aux migrants morts en mer, évoquant avec émotion "ceux qui vivent pour l'éternité au fond de la Méditerranée".

Roy Andersson et son "About Endlessness" remporte un autre Lion d'argent de meilleur réalisateur. L'acteur italien a dédié son prix à 'toutes les personnes qui sauvent des gens en mer'.

"Faisons alors de Venise un symbole de la lutte contre le changement climatique, utilisons la Mostra de Venise comme caisse de résonance médiatique", ajoute le site internet de Venice Climate Camp.

Share