Des pilotes de British Airways encore en grève

Share

La compagnie a annoncé l'annulation de la quasi-totalité de ses vols, soit pas moins de 850 vols par jour, dont tous ceux à destination et en provenance de Bruxelles. Les membres de Balpa débrayeront lundi et mardi, prévoyant une autre journée d'action le 27 septembre si aucun accord n'est trouvé. Le syndicat Balpa a décidé de débrayer après l'échec de négociations sur des hausses de salaires. Un chiffre à comparer selon le syndicat avec ce que réclament les pilotes, la différence entre ce que propose la direction sur les salaires et ce que ces derniers demandent ne dépassant pas 5 millions de livres.

" Après de nombreux mois passés à essayer de résoudre le conflit sur les salaires, nous sommes extrêmement désolés que cela ait de telles conséquences".

" Nous continuons à être prêts à des discussions constructives avec le syndicat Balpa (...) sans conditions préalables", explique la compagnie dans ce communiqué. Il s'agit de la première grève massive des pilotes de la compagnie.

Le syndicat a rejeté plusieurs offres, dont une proposition d'augmentation des salaires de 11,5 % sur trois ans.

Interrogé sur ITV, le patron de BA, Alex Cruz, insiste sur le fait que les hausses de salaires proposées sont "bien au-dessus de l'inflation" et rappelle que 90% des salariés de British Airways ont déjà accepté une revalorisation de leur paie. Une porte-parole du Premier ministre britannique Boris Johnson avait appelé vendredi les deux parties à trouver une issue au conflit salarial et éviter le mouvement de grève, mettant en avant l'impact pour les passagers.

En réponse, Brian Strutton, secrétaire général de Balpa, a estimé que "BA choisit délibérément de faire en sorte que les grèves aient lieu".

"Si vous avez un vol prévu avec nous à ces dates, il est probable que vous ne pourrez pas voyager comme prévu en raison de la grève", avait prévenu la compagnie aérienne dans un communiqué publié sur son site internet dimanche matin.

La grève devrait affecter des dizaines de milliers de voyageurs.

Et, en mai 2017, une panne géante avait touché ses systèmes en raison d'un problème d'alimentation électrique qui l'avait forcée à annuler 726 vols, soit 28 % de ses avions pendant trois jours d'un week-end prolongé.

Share