US Open : Rafael Nadal, un peu plus dans la légende

Share

Rafael Nadal s'est offert son 19e tournoi du Grand Chelem en remportant, dans la nuit du dimanche 8 à ce lundi 9 septembre, son quatrième US Open.

Les spectateurs de Flushing Meadows se souviendront longtemps du bras de fer entre Rafael Nadal et le très inspiré Daniil Medvedev. L'Espagnol, N.2 mondial, devient également l'égal de John McEnroe à Flushing Meadows avec ses 4 titres, à un trophée du record de l'ère moderne (à partir de 1968) détenu par Federer, Pete Sampras et Jimmy Connors. "Ca a été un match fou alors que j'en avais le contrôle.", a-t-il ajouté. Dès l'entame, après un premier jeu de 7 minutes que Nadal a remporté sur son service, le ton était donné: on ne chercherait pas le KO, mais le mat.

Il lui aura fallu cinq set (7-5, 6-3, 5-7, 4-6, 6-4) et près de cinq heures de match pour venir à bout de la résistance herculéenne du Russe Daniil Medvedev, de 10 ans son cadet. Une véritable partie d'échecs faite d'échanges spectaculaires, de variations de rythmes et de coups d'angles.

On a même vu les deux joueurs effectuer des service-volées qui leur sont bien peu naturels.

De l'aveu même de son adversaire, Nadal est sacré "plus grand combattant de l'histoire du tennis ". Deux victoires en Grand Chelem pour trois finales jouées en 2019. A 23 ans, Medvedev, lui, saura se consoler dans quelques jours lorsqu'il regardera à froid ce qu'il a réussi cette saison et plus spécialement cet été. Pour Federer, Nadal, Djokovic et compagnie, c'est le rêve américain raquette en main.

Share