Un puissant typhon s'abat sur Tokyo

Share

Plus de 30 personnes ont par ailleurs été blessées dans la région, dont une grièvement après l'effondrement d'une structure d'entraînement de golf qui a saccagé le toit de sa maison, à Ichibara. Accompagné de rafales de vent pouvant dépasser 200 km/h, le typhon Faxai a touché terre dans la nuit le long de la région de Chiba, au sud-est de la capitale, après avoir franchi la baie de Tokyo.

Les autorités maintenaient toujours lundi matin des recommandations d'évacuation, non obligatoires, pour près de 340.000 personnes.

A Tokyo, ici et là, des bouts d'enseignes de magasins, des morceaux de toits ou de vérandas arrachés ainsi que des arbres, parapluies déchiquetés ou détritus jonchaient les rues.

East Japan Railway, le plus grand opérateur ferroviaire de la capitale, a décidé de suspendre lundi matin toutes les lignes de la zone métropolitaine de Tokyo jusqu'à environ 8 heures ou au-delà. Un arbre est par exemple tombé sur les rails dans la banlieue sud.

"Nous devons inspecter les voies et vérifier d'éventuels dommages", a déclaré un porte-parole de la compagnie à l'AFP. Résultat: les transports sont fortement perturbés. L'accès aux quais a parfois été restreint volontairement pour éviter des attroupements trop dangereux. La compagnie de transport ferroviaire japonaise a ainsi annoncé l'annulation d'une cinquantaine de trains à grande vitesse reliant Tokyo aux villes du centre et de l'ouest du Japon.

Les compagnies aériennes ont annulé 171 vols et certaines autoroutes côtières ont été fermées à l'ouest de la capitale, à Kanagawa. Des usines, notamment de Nissan et Sony, ont dû stopper leur production lundi à cause d'inondations ou coupures de courant.

L'arrivée de Faxai sur Tokyo coïncide avec celle, prévue, des équipes devant participer à la Coupe du monde de rugby, qui démarre le 20 septembre. Des pluies records. Un puissant typhon s'est abattu ce lundi matin sur la région de Tokyo.

Le Japon est habitué aux typhons et aux tempêtes tropicales durant la fin de l'été et l'automne.

Ils risquent de perturber dans les semaines à venir les rencontres de ballon ovale disséminées dans plusieurs stades du pays.

Share