LG G8X ThinQ : un smartphone à double écran : fiche technique

Share

Même si nous sommes bien conscients que LG développe quelques concepts intéressants pour des téléphones pliables, la société n'a pas encore lancé de terminal pliable.

Le constructeur coréen continue de miser non pas sur un écran flexible... mais sur deux écrans côte à côte, comme c'était le cas l'année dernière avec le LG V50. Par conséquent, l'encoche au sommet devient inutile. LG considère que celui-ci pourra être utilisé dans le même ordre d'idée qu'un second écran pour ordinateur, et a plus ou moins travaillé son interface de manière à ce que cela soit possible.

La charnière a également été améliorée et vous pouvez maintenant régler l'angle jusqu'à 360 degrés.

Sur la couverture de cette coque se trouve aussi un troisième écran monochrome de 2,1 pouces, proposant aussi l'Always on Display et permettant ainsi d'afficher les notifications.

Malgré tout, il est difficile de penser à une expérience de smartphone qui justifierait l'utilisation d'un tel boîtier. Le G8X ThinQ n'est pas un appareil pliable, et la plupart des applications ou Android ne sont pas optimisés pour tirer parti de l'écran plus grand.

Le deuxième écran ajoute 15 mm d'épaisseur et 134 g au G8X ThinQ, qui pèse lui-même 192 g pour 8,4 mm (le V50 ThinQ en est à 183 g pour 8,3 mm). Mais ce qui différencie le téléphone de la concurrence, c'est sa coque de protection, équipée d'un second écran parfaitement identique (et fonctionnel, évidemment). Ce deuxième écran nécessite de l'alimentation, mais son impact sur la durée de vie de la batterie du combiné n'est pas clair.

À priori, le G8X ThinQ a tout d'un smartphone classique, avec sa dalle OLED de 6,4 pouces équipée d'une encoche, ses 128 Go de stockage extensibles via carte microSD, et ses 6 Go de RAM boostés par un SoC Snapdragon 855.

Le G8X ThinQ pourrait être un excellent téléphone phare en lui-même, car il intègre les mêmes composants haut de gamme que ceux attendus pour 2019.

LG annonce une consommation de batterie de 20 à 30 % supérieure. Si LG et les opérateurs associent ces deux ensembles plutôt que de facturer des frais supplémentaires pour le double écran, certains acheteurs pourraient en effet envisager de se procurer un appareil leur proposant deux écrans de 6,4 pouces, au lieu de payer plus de 2 000 euros pour un terminal pliable. Parlant de sa stabilisation vidéo, LG a choisi de se comparer avec le Galaxy S10... oubliant peut-être que nous l'avons testé, et pouvons donc attester facilement que sa comparaison n'était qu'un pur mensonge. Le prix et la disponibilité en France n'ont pas encore été annoncés.

Share