Jonathan Ikoné raconte ses premiers pas avec les Bleus — EdF

Share

"Après, ils m'ont très bien formé au PSG".

Vous attendiez-vous à cette sélection, après une saison idéale avec Lille? C'était déjà un rêve qui commençait à se réaliser. Après l'entraînement, certains restent.

Avez-vous eu une discussion avec Didier Deschamps au sujet d'un éventuel temps de jeu avec les Bleus? C'était mon coach à Bondy.

Avez-vous discuté avec le sélectionneur de votre possible positionnement? Je lui ai dit que j'ai débuté comme milieu excentré à droite avant de jouer comme numéro dix au LOSC.

J'ai envie de jouer et de montrer ce dont je suis capable, pour aider l'équipe à faire de bons résultats. Mais je joue où le coach me demande de jouer. "Je lui ai dit +pas de souci+, je suis un joueur polyvalent".

Avez-vous imaginé des scénarios après votre première convocation? "Je me suis fait beaucoup de films (depuis l'annonce de la liste), j'avais du mal à dormir au début, j'avais peur, une petite boule au ventre mais maintenant cela va mieux". J'aimerais faire une bonne entrée, même si je ne sais pas encore si je vais jouer ou débuter une rencontre. Si le coach m'utilise, je veux apporter à l'équipe. D'abord défensivement, parce que c'est le plus important, mais aussi offensivement.

A qui devez-vous votre talent et votre progression?

Passé par le club formateur, AS Bondy, avant le grand saut au PSG où il a poursuivi sa formation, Jonathan Ikoné a bien connu Kylian Mbappé dans la banlieue parisienne. Ensuite au bout d'un moment, je suis allé voir ailleurs. A Montpellier, ça a été difficile pour mes premiers matches en Ligue 1, mais ma famille m'a aidé à rien lâcher. J'ai dû aller en CFA pour retrouver les pros. Ma famille est restée derrière moi. "Et au LOSC, j'ai progressé avec le staff et grâce à M. Campos qui m'a recruté", a conclu l'ancien Parisien.

Share