Encore une fuite de données pour des millions d’utilisateurs — Facebook

Share

L'identifiant Facebook en question est un nombre unique publiquement associé à chaque compte, et qui permet aisément de retrouver ce dernier.

Le serveur n'était pas protégé par un mot de passe, ce qui signifie que n'importe qui pouvait accéder aux bases de données. L'appareil a depuis été déconnecté par l'hébergeur, rendant ces données désormais inaccessibles. Certaines entrées contenaient également le nom de l'utilisateur, le genre et la localisation par pays.

Si Facebook rencontre de plus en plus de problèmes de sécurité, son PDG, Mark Zuckerberg a promis de protéger la vie privée des utilisateurs au maximum. L'entreprise n'a pas précisé quand la base de données a été supprimée.

De nombreux utilisateurs, notamment aux US et au Royaume-Uni, ont vu leurs données personnelles être disponibles en ligne.

Après le scandale Cambridge Analytica, en mars 2018, révélant l'exploitation à des fins politiques de données de millions d'utilisateurs et d'utilisatrices de Facebook à leur insu, le groupe avait supprimé une fonctionnalité permettant des recherches sur la plateforme avec les numéros de téléphone.

Si la base de données a été mise hors-ligne, rien ne dit que des acteurs mal intentionnés ne sont pas parvenus à en faire des copies.

Contacté par TechCrunch, Facebook rappelle que les données contenues dans la base de données sont anciennes, que des changements ont été apportés sur la politique d'accès aux numéros de téléphone depuis et que le réseau social n'a pas été compromis.

Et on parle de 400 millions de numéros de téléphone, c'est énorme! "L'ensemble de données a été retiré et nous n'avons vu aucun signe montrant que des comptes Facebook aient vu leur sécurité compromise", a expliqué un porte-parole.

Share