Wall Street trébuche après le recul de l'activité manufacturière

Share

L'indice Dow Jones perd 249,17 points, soit 0,94%, à 26.154,11 points et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,52% à 2.911,27 points.

Dernière illustration en date: l'activité du secteur manufacturier aux États-Unis s'est contractée en août, pour la première fois depuis trois ans, selon l'indice de l'association professionnelle ISM.

La Bourse de Paris devrait ouvrir en légère hausse mardi matin, prolongeant sa progression de la veille, en attendant la réouverture de Wall Street après le long week-end de Labor Day et la publication d'un indicateur américain.Vers 8h15, le contrat futur sur l'indice CAC 40 avance de 0,1% à 5496 points, annonçant un début de séance dans le vert.

"Les marchés mondiaux font face à une pléthore de turbulences, entre les tensions entre les Etats-Unis et la Chine s'élevant d'un cran avec de nouveaux tarifs douaniers et plusieurs indicateurs manufacturiers en Chine, en zone euro et au Royaume-Uni continuant (récemment) à montrer des signes de contraction", remarquaient les analystes de Charles Schwab.

Ce baromètre signale une contraction lorsque qu'il passe en dessous de 50 points.

Cet indicateur conforte ainsi l'idée que le bras de fer dans lequel sont engagées depuis plus d'un an Chinois et Américains pèse sur la croissance économique. Face à la surenchère de Trump, la Chine a annoncé lundi le dépôt d'une plainte à l'OMC.

Aux valeurs, Apple, Boeing et Caterpillar, sensibles aux négociations commerciale entre Pékin et Washington, perdent respectivement 1,15%, 3,2% et 1,7%. Les fabricants de semi-conducteurs ont aussi été sous pression, comme Nvidia (-1,99%).

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine reculait, évoluant à 1,441% contre 1,496% à la clôture vendredi.

Share