"BFMTV en option payante chez Free : "une " provocation " pour Altice

Share

Conséquence du bras de fer entre Altice et Free, les chaînes BFM TV, RMC Découverte et RMC Story ne sont plus reprises dans les offres TV de Free. "Suite à un différend commercial et à une décision de justice du 1er août, Free a cessé lundi soir de diffuser sans autorisation sur ses réseaux les chaînes de notre groupe BFMTV, RMC Découverte et RMC Story", dit le communiqué également mis en ligne ce mardi sur le site de BFMTV.

Cette situation fait les affaires de l'opérateur Orange qui doit lui aussi renégocier ses accords avec Altice et pourrait profiter de la situation pour réduire les prétentions pécuniaires d'Altice.

" Certains éditeurs veulent aujourd'hui rompre l'équilibre et finalement passer à un statut hybride entre une chaîne gratuite pour celui qui la regarde mais payante pour les opérateurs: nous refusons catégoriquement et clairement cette position", a-t-il ajouté. Pour le PDG, trouver un accord valable n'est pas qu'une simple question d'argent, mais plutôt d'échange équitable. Il s'est toutefois montré prêt à reconsidérer la question dans le cas où " des services nouveaux avec une vraie valeur pour le consommateur " seraient proposés en plus.

La fin des négociations devraient avoir lieu après le mois de septembre, ce qui laisse un peu de temps pour mener à bien les discussions. Les opérateurs téléphoniques ont estimé pour leur part qu'il n'y avait pas de raison de payer pour des chaînes gratuites par ailleurs et pour lesquelles les groupes télévisuels ne payent pas l'usage des fréquences, à la différence des opérateurs télécoms pour le mobile.

La chaîne d'information BFMTV ne sera plus disponible sur la Freebox que dans une version de base via la TNT, à la suite d'une bataille sur des questions de rémunération, explique Xavier Niel, vice-président du conseil d'administration d'Iliad, maison-mère de Free, dans une tribune aux Echos.

Altice, détenu par Patrick Drahi, a jusque là décroché des accords de rémunération avec Bouygues Telecom, Canal + et SFR.

Selon Marc-Olivier Fogiel, nouveau directeur général de BFM, ce coup de semonce aurait déjà entraîné une baisse de 15% de l'audience de la chaîne d'informations.

Share