Le président Alpha Condé annoncé à la 7ème TICAD — Japon

Share

Il participera au 7e sommet de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD) qui aura lieu du 28 au 30 août.

Coorganisée avec l'ONU, la Banque mondiale et l'Union africaine depuis 1993, cette septième édition a pour thème: "Faire progresser le développement de l'Afrique à travers les hommes, la technologie et l'innovation".

Le Gabon et le Japon entretiennent de bonnes relations politiques, diplomatiques et économiques depuis une longue décennie. Le Japon attache une grande valeur au partenariat avec le Maroc.

Plus que le simple bénéficiaire des aides internationales, l'Afrique est une destination d'investissements prometteurs pour les entreprises japonaises, à l'exemple de Yamaha Motor qui a développé ses activités en encourageant la pêche et les autres industries locales.

Comment endiguer les prêts toxiques aux pays émergents?

S'adressant le 27 août 2019 à l'Assemblée des Conseillers de la ville de Yokohama, le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a salué le soutien du Japon à la dynamique de progrès de l'Afrique. Le faramineux projet d'infrastructures des " nouvelles routes de la soie " lancé en 2013 par Pékin pour connecter l'Asie, l'Europe et l'Afrique à la Chine a été accusé de favoriser les entreprises et ouvriers chinois au détriment des économies locales, d'enferrer les pays hôtes dans la dette et de ne pas tenir compte des droits humains et de l'environnement.

Néanmoins, le Japon reste largement en retrait par rapport à son rival chinois. Un million de Chinois et plus de 3 000 entreprises se trouvent en Afrique contre 8 000 Japonais et 800 entreprises. Depuis lors, ce sommet est organisé tous les trois ans, à tour de rôle en Afrique et au Japon. "Le Japon est beaucoup moins engagé que la Chine sur le continent et ne tient pas à rivaliser, constate Jean-Marie Bouissou".

La délégation qui accompagne le Chef de l'Etat à la Conférence de Yokohama est composée de la Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou; du ministre Directeur de cabinet du Président de la République, M. Mahamadou Ouhoumoudou; du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération; de l'Intégration africaine et des Nigériens à l'extérieur, M. Kalla Ankouraou; du ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur privé, M. Sadou Seydou; du ministre de la Santé publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara et du Directeur de cabinet en second du Président de la République, M. Mahamane Sani Mahamadou.

Les entrepreneurs nippons se montrent très prudents vis-à-vis d'un continent " lointain et qu'il ne comprend pas" explique Céline Pajon.

Share