Macron optimiste quant à une rencontre Trump-Rohani — Iran

Share

Donald Trump s'est dit prêt lundi à rencontrer son homologue iranien Hassan Rohani si les "circonstances" sont réunies.

Dernier jour du G7 ce lundi de Biarritz, un sommet marqué par la visite surprise du ministre iranien des Affaires étrangères dimanche, les inquiétudes provoquées par la guerre commerciale USA-Chine, mais pour l'heure sans résultat sur les feux en Amazonie.

Avec une accolade chaleureuse à son ami américain, Boris Johnson a aussi affirmé que les deux pays allaient conclure un "fantastique accord commercial une fois les obstacles écartés".

"Emmanuel Macron, qui avait avant le sommet annoncé qu'il voulait renouveler le modèle du G7 pour l'empêcher de sombrer dans l'inutilité, s'est réjoui de la bonne entente avec le président américain, qui était l'homme qui faisait a priori planer une menace de fiasco sur le sommet".

S'il est une image qu'il faut garder du sommet du G7 de Biarritz, c'est bien celle de la conférence de presse commune d'Emmanuel Macron et de Donald Trump.

Là où le risque était le plus élevé, c'était avec le président des États-Unis. Cette dernière journée peut-elle changer les choses? Nous avons conclu un accord ridicule et nous n'avons rien eu en contrepartie.

Le président Trump a ajouté peu après qu'il tient aussi à ce qu'un nouvel accord vienne limiter le développement du programme de missiles balistiques iranien.

"Je veux appeler au calme et à la concorde", a déclaré Emmanuel Macron. Et le président a eu des conversations avec tous les leaders du G7.

C'est au président français que les dirigeants du G7 ont confié le rôle d'intermédiaire, selon l'Elysée.

La mobilisation d'Emmanuel Macron sur le sujet lui a valu une volée d'insultes au Brésil, un ministre le traitant de "crétin opportuniste" tandis que le président Jair Bolsonaro se livrait à un commentaire offensant pour la première Dame Brigitte Macron. On a trouvé un accord qui est bon de part et d'autre.

Ils ont discuté de propositions visant à désamorcer les tensions entre Washington et Téhéran, notamment l'assouplissement de certaines sanctions américaines ou la fourniture à l'Iran d'un mécanisme de compensation économique pour compenser la perte de revenus pétroliers résultant des sanctions américaines. "Est-ce juste? Non", a-t-il rappelé.

"Les membres du G7 ont aussi convenu de " changer en profondeur " l'Organisation mondiale du commerce (OMC) afin qu'elle devienne " plus efficace dans la protection de la propriété intellectuelle", et qu'elle puisse " régler plus rapidement les différends et éradiquer les pratiques commerciales déloyales", indique la déclaration finale du sommet. En clôture de la réunion de Biarritz, le G7 décide de débloquer des fonds pour envoyer des bombardiers d'eau sur la forêt et d'un plan à long terme pour reboiser. Mais il reste encore tout à bâtir. La question de la "taxe GAFA" a en revanche connu une évolution notable, avec une volonté affichée par les Sept d'avancer vers une taxation internationale. "S'ils veulent parler, ils peuvent parler", a déclaré Trump plus tôt à propos des efforts de médiation de Macron. C'est une victoire pour la diplomatie française. "Durant trois jours ont été annoncées une multitude d'" alliances", de " pactes", de " coalitions ".

Share