Brigitte et Emmanuel Macron insultés sur Twitter par un ministre de Bolsonaro

Share

Face à la vive émotion planétaire suscitée par les incendies en Amazonie, le Brésil a mobilisé des milliers d'hommes pour lutter contre les centaines de nouveaux incendies de forêts qui font rage à travers le pays, les plus dévastateurs en Amazonie de ces dernières années.

Les pays du G7 sont d'accord pour "aider le plus vite possible les pays frappés" par les feux qui se sont multipliés ces derniers jours en Amazonie, a déclaré Emmanuel Macron à la presse, dimanche 25 août.

Par ailleurs, sur son compte officiel Facebook, Jair Bolsonaro, a réagi à un post qui se moquait du physique de la première Dame française - apparaissant sur une photo désavantageuse - en le comparant à celui de Michelle Bolsonaro (37 ans), rayonnante le jour de l'investiture de son mari. Avec ce commentaire sexiste: "Vous comprenez maintenant pourquoi Macron persécute Bolsonaro?".

"N'humilie pas le type - MDR ("mort de rire"), a répondu en commentaire le président Bolsonaro en référence à son homologue français".

Le président Jair Bolsonaro a pour l'heure autorisé l'armée à intervenir pour lutter contre ces incendies dans sept Etats, à la demande des gouvernements locaux, a indiqué une porte-parole de la présidence. D'après l'AFP, le terme "calhorda", utilisé dans le tweet, n'a pas d'équivalent français mais se trouve à la croisée de "tricheur", "crétin" et "connard".

Le dirigeant brésilien a aussi critiqué Emmanuel Macron sur Twitter, cette fois-ci dans un vocabulaire plus respectueux: "Nous sommes l'une des plus grandes démocraties du monde, attachées à la protection de l'environnement et au respect de la souveraineté de chaque pays". Eduardo Bolsonaro, fils du président et potentiel futur ambassadeur du Brésil à Washington, a retweeté vendredi une vidéo de manifestations de "gilets jaunes" avec comme légende: "Macron est un idiot". L'Amazonie a jeté de l'huile sur le feu d'une relation franco-brésilienne qui s'est tendue après l'arrivée au pouvoir à Brasilia du président d'extrême droite. Fin juillet, ce dernier avait infligé un camouflet au ministre des Affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian, de passage à Brasilia.

Les incendies dans la forêt amazonienne ont entériné la rupture. Emmanuel Macron a décidé de mettre l'Amazonie au cœur de l'agenda du G7.

"Je voudrais (.) lancer un appel à la communauté internationale pour qu'elle comprenne qu'outre les discours, des moyens et un soutien scientifique sont nécessaires pour préserver notre poumon amazonien", a déclaré le chef de l'État lors d'un déplacement à Cali (sud-ouest). Après les nombreuses attaques dont il a été victime sur les réseaux sociaux, Emmanuel Macron a annoncé vendredi son opposition au traité de libre-échange entre le Mercosur et l'Union européenne, signé au mois de juin.

C'est en réponse à cette déclaration, que Jair Bolsonaro avait accusé le président français d'avoir une "mentalité colonialiste".

Conséquence inattendue des incendies qui ravagent l'Amazonie.

Share