Tarifs douaniers. Le FMI met en garde Donald Trump

Share

Depuis des mois, le Fonds monétaire international (FMI) met en garde contre les dangers de la guerre commerciale entre les deux plus grandes puissances économiques mondiales, la Chine et les États-Unis. Ceux-ci " vont avoir un impact négatif aussi bien sur l'économie américaine que mondiale en minant la confiance des entreprises et l'investissement et en désorganisant les chaînes d'approvisionnement, tout en augmentant les coûts pour les producteurs et les consommateurs ", écrivent les auteurs. La guerre commerciale menée par Donald Trump contre la Chine va avoir un impact négatif sur l'économie mondiale, estiment l'économiste en chef de l'institution Gita Gopinath et deux de ses collègues.

Gustavo Adler est actuellement chef de division adjoint au département de recherche du FMI, Luis Cubeddu est à la tête de la division économique ouverte du même département, alors que Gita Gopinath est l'économiste en chef du FMI.

Menaçant de surtaxer les produits chinois, le 1er septembre, l'Administration américaine a reporté au 15 décembre l'entrée en vigueur de ces droits de douane supplémentaires de 10% sur des biens de grande consommation importés de Chine. Ce qui effacerait les réductions d'impôts accordées par Donald Trump en 2017. Le locataire de la Maison Blanche accuse la Banque centrale européenne et Pékin de dévaluer pour rendre leurs produits plus attractifs aux consommateurs américains.

Sur ce point, la mise en garde des économistes du FMI est également claire: les stratégies pour affaiblir la devise d'un pays " sont difficiles à mettre en oeuvre et s'avèrent selon toute probabilité inefficaces ", en ajoutant frontalement que presser la banque centrale de baisser les taux ne permettra pas non plus d'arriver au but désiré. Donald Trump, au gré de ses tweets et déclarations, continue de souffler le chaud et le froid. "En fait, si la Réserve fédérale faisait son boulot, on serait en pleine croissance", a martelé le Président états-unien, réclamant une baisse d'au moins un point de pourcentage du taux d'intérêt de la FED. Le billet vert est très loin de ses plus hauts niveaux historiques. En résumé: l'offensive de la politique commerciale de Washington et de la baisse des taux ne marchera pas.

Share