Un patient reste six jours aux urgences — Aisne

Share

La direction de l'établissement réfute.

La situation se déroule alors que de nombreux services d'urgences sont en grève partout en France depuis plusieurs mois et réclament des moyens supplémentaires pour effectuer leur travail, dont ils dénoncent les conditions de plus en plus difficiles.

Le record d'attente pour un patient aux urgences, détenu jusqu'à la semaine dernière par le CHU de Saint-Étienne (120 heures, soit 5 jours), a été pulvérisé par les urgences de Saint-Quentin, selon un communiqué du Collectif Inter-Urgences: " À Saint-Quentin, le record de Saint-Étienne a été battu hier, avec un patient de 70 ans stagant aux urgences pendant 6 jours et 12 heures. Faute de lits, le septuagénaire n'aurait pas eu d'autre choix. Un patient âgé de 70 ans a passé plus de six jours sur un brancard. "Un record dans un contexte où la direction fait la sourde oreille sur les revendications du personnel ".Selon la direction, ce patient, qui se serait empoisonné involontairement chez lui, a été vu par un médecin 35 minutes après son arrivée à l'accueil des urgences le 8 août. " Malheureusement c'est récurrent, il y a un problème aux urgences", a affirmé une aide-soignante de l'hôpital interrogée par RMC. Et aucune demande d'hospitalisation n'a été formulée par les urgentistes. "Durant toute son hospitalisation, le patient a bénéficié d'une prise en charge paramédicale et médicale sur un lit médicalisé adapté". "Le but de cette unité est de prendre en charge de manière adaptée les patients issus du service d'urgences qui ne nécessitent qu'une courte hospitalisation (...) avant un retour à domicile ou une hospitalisation", indique François Gauthiez.

Share