Un fonds de pension de l’armée turque veut British Steel

Share

Déclaré en faillite au mois de mai dernier, le sidérurgiste British Steel pourrait bientôt passer sous pavillon turc.

Vendredi 16 août, le groupe Oyak, fonds de pension de l'armée turque, a annoncé un accord préliminaire exclusif pour le rachat de British Steel. "Nous avons (.) signé un accord préliminaire pour acheter le géant industriel du Royaume-Uni, British Steel", a annoncé dans un communiqué le directeur général d'Oyak, Süleyman Savas Erdem.

L'acquisition de British Steel par le fonds de pension turc ne concernerait en revanche pas les sites français de Saint-Saulve (Ascoval) et d'Hayange. Le groupe turc s'entretiendra donc en exclusivité avec British Steel et espère conclure le rachat d'ici la fin de l'année. Par ailleurs, Oyak est déjà détenteur de 49% d'un géant turc de la sidérurgie et promet que les deux activités sont "complémentaires". Mais le britannique a entre-temps fait faillite.

Malgré sa faillite, l'entreprise britannique qui peut produire 4,5 millions de tonnes d'acier brut par an poursuit son activité outre-Manche et continue à payer ses 4500 salariés, avec l'appui des pouvoirs publics.

Numéro deux du secteur au Royaume-Uni derrière Tata Steel, British Steel a fait faillite faute de liquidités suffisantes et après l'échec de discussions avec le gouvernement britannique sur une nouvelle injection d'argent frais.

La société a mis ses difficultés financières sur le compte du Brexit, dont les incertitudes plombent la demande en acier de ses clients européens. Le plan de reprise de ces derniers prévoyait leur reprise par British Steel.

Reste à savoir si British Steel pourra prendre un nouveau départ, trois ans après les tentatives de relance par Greybull. C'est la maison mère de British Steel, le holding Olympus appartenant au fonds d'investissement Greybull, qui reprendra en direct les deux aciéries françaises.

Ces produits sont demandés dans le secteur ferroviaire et de la construction, la SNCF française et le britannique Network Rail étant des clients importants.

Share