Grève à Transavia: 95% des vols assurés vendredi, selon la direction

Share

La semaine dernière, des pilotes britanniques de Ryanair se sont prononcés en faveur d'arrêts de travail les 22 et 23 août, ainsi que du 2 au 4 septembre.

De son côté, la CGT de Transavia France appelle le personnel de la compagnie aérienne à la grève à partir de vendredi pour dénoncer " une gestion humaine et matérielle catastrophique " dans l'entreprise, a annoncé le syndicat mercredi soir dans un communiqué. Ce mouvement d'humeur laisse pressentir de nombreuses perturbations du trafic dans les jours et les mois à venir, surtout avec le retour au pays de certains compatriotes. Le syndicat critique "un climat social interne déplorable en raison d'un management désastreux, accompagné de manquements graves répétés" de la direction.

En outre, l'"avenir (des salariés) se décide en interne chez Air France entre des pilotes extérieurs à l'entreprise et l'équipe de M. Benjamin Smith, PDG d'Air France/KLM qui n'a pas jugé opportun de nous inviter à la table des négociations pour discuter de notre avenir", dénonce le syndicat.

Ce mouvement social en pleine saison estivale, période stratégique pour Transavia, affectait peu le trafic vendredi, avec 95% des vols assurés conformément aux prévisions, selon un porte-parole de la direction de cette filiale "low-cost" d'Air France-KLM. La direction assure que 95% des vols seront maintenus.

Se disant "attachée à un dialogue social constructif au sein des instances représentatives du personnel", la direction accuse la CGT d'avoir "refusé de participer aux réunions depuis plus de trois mois", alors qu'elles "portaient pourtant sur des sujets liés aux PNC (personnels navigant commerciaux, c'est-à-dire hôtesses et stewards, ndlr) et personnels au sol". "Les agents du service client Transavia se tiennent par ailleurs à leur disposition pour répondre à leurs questions par téléphone, sur les réseaux sociaux de la compagnie et par WhatsApp ". "Un courrier en ce sens a été envoyé à M. Benjamin Smith", ajoute le syndicat dans son communiqué.

Share