Des heurts entre manifestants et policiers — Hong Kong

Share

Les médias d'Etat chinois, relayés par des réseaux sociaux étroitement contrôlés, ont multiplié les appels à boycotter des entreprises soupçonnées de soutenir les manifestants pro-démocratie qui envahissent quotidiennement les rues de Hong Kong.

Les manifestants radicaux de Hong Kong ont à plusieurs reprises eu recours à des objets extrêmement dangereux afin d'attaquer des policiers, ce qui constitue déjà un crime grave et révèle de premiers signes de terrorisme, a accusé, depuis Pékin, le porte-parole du Bureau des affaires de Hong Kong et Macao, Yang Guang.

Sur un petit dépliant multicolore distribué dans les rangs des familles qui manifestaient, un abécédaire explique le mouvement de protestation de manière ludique aux enfants: A pour " Angry " (colère), D comme " démonstration " (manifestation) ou encore P comme " protestation " (contestation), etc.

Hongkong a annoncé l'annulation pour lundi de tous les vols au départ et à l'arrivée en raison d'une manifestation dans son aéroport.

En début d'après-midi, des manifestants se rassemblaient à Victoria Park d'où ils prévoient de démarrer une marche qui n'a pas été autorisée par la police.

En Parallèle, quelques centaines de contestataires ont organisé un sit-in à l'aéroport international pour le troisième jour d'affilée, espérant rallier à leur cause les visiteurs étrangers qui débarquent à Hong Kong.

Vendredi, la direction générale de l'aviation civile chinoise avait exigé de la compagnie les noms des personnels à bord de ses vols à destination de la Chine, ou qui traversent son espace aérien, ajoutant que les employés qui soutiennent le mouvement pro-démocratie ne seraient pas autorisés sur ces vols.

Parmi leur revendications, figurent l'élection d'un chef de gouvernement au suffrage universel direct, l'abandon définitif du projet de loi controversé d'extradition et la mise en place d'une enquête sur les violences dont ils accusent la police et l'abandon du projet de loi controversé.

L'aéroport international de Hong Kong, lundi 12 août.

La violence des affrontements entre manifestants et policiers a connu une escalade au cours des dernières semaines à Hong Kong.

Share