Un avocat ouvertement gay se porte candidat à la présidentielle — Tunisie

Share

Le jeudi 8 août 2019, officiellement, le candidat en question, qui se présente comme le défenseur des droits des Lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et en Questionnement (LGBTQ) a déposé sa candidature pour la présidentielle tunisienne.

Âgé de 48 ans, l'avocat d'affaires tunisien Mounir Baatour, ouvertement homosexuel, a décidé de se porter candidat à l'élection présidentielle de son pays. Près d'une vingtaine d'associations défendant les droits des personnes homosexuelles et transgéniques, en Afrique du Nord et, sur le pourtour méditerranéen, ont estimé, dans une pétition, que Mounir Baatour représente un " danger " pour la communauté LGBTQ. En 2013, Baatour a été emprisonné pendant trois mois pour " sodomie " avec un étudiant de 17 ans, un acte qu'il nie fermement avoir commis avec un mineur. En Tunisie, la sodomie est réprimée par la loi.

"Le fait que je sois homosexuel ne change rien du tout. J'ai un programme économique, social, culturel et éducatif de tout ce qui intéresse les Tunisiens dans leur vie quotidienne", a déclaré Mounir Baatour. Ce qui n'enlève en rien la recevabilité de sa candidature, d'autant qu'en Tunisie, les candidatures de personnes condamnées pénalement peuvent être acceptées.

Il est néanmoins décrié par plusieurs associations LGBTQ qui le considèrent comme un "danger" pour leur communauté. Elles lui reprochent aussi de faire personnellement l'objet de plaintes pour abus sexuels.

Share